Accident mortel à Marrakech: voici pourquoi la miss a été libérée

La lauréate marocaine du concours «Miss Univers Liban 2018» Nouhaila Imelki, qui avait causé un accident de voiture à Marrakech et tué deux enfants, a quitté la prison dans la soirée du lundi 24 septembre. Les familles des victimes ont, en effet, retiré leurs plaintes, permettant à celle que l’on surnomme «Barbie» de retrouver sa liberté.

Poursuivie pour “conduite en état d’ébriété” et “homicide involontaire”, Nouhaila était en détention provisoire et l’audience de son procès était prévue ce mardi 25 septembre.

Selon des sources de Le Site Info, la famille de la miss s’est rendue à Safi, chez celles des deux enfants fauchés, les sollicitant de retirer leurs plaintes.

Rappelons que la jeune femme, à bord d’un 4×4, avait perdu le contrôle de son véhicule et fauché sur le boulevard Moulay Abdellah à Marrakech deux enfants sans abri qui dormaient sur le trottoir, les tuant sur le coup.

La miss a été, par la suite, présentée avec son amie devant le procureur général du roi et a été incarcérée à la prison de l’Oudaya, dans les environs de Marrakech.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Hirak: le CNDH rend son verdict sur les accusations de torture

Aucune trace de torture n'a été constatée sur les détenus dans le cadre des événements d'Al-Hoceima transférés de la prison Ras Al Ma vers d'autres établissements pénitentiaires, a assuré mercredi le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) au terme de visites sur place.