Accident mortel à Marrakech: la Miss quitte la prison

La lauréate marocaine du concours «Miss Univers Liban 2018» Nouhaila Imelki, qui avait causé un accident de voiture à Marrakech et tué deux enfants, a quitté la prison dans la soirée du lundi 24 septembre.

Selon des sources de Le Site Info, la jeune femme installée aux Emirats Arabes Unis a été libérée après que les familles des deux victimes aient retiré leur plainte.

Aussitôt libérée, Nouhaila a annoncé sur son compte Instagram qu’elle fera un live sur ses réseaux sociaux afin de révéler les détails de l’accident. «Que dieu ait les âmes de ces enfants en sa sainte miséricorde. Demain, je ferai un Live pour répondre aux allégations des menteurs, des hypocrites et de la presse malhonnête», a-t-elle promis.

Surnommée «Barbie», la jeune femme était poursuivie pour “conduite en état d’ébriété” et “homicide involontaire” causé par un accident de la circulation qui a eu lieu le 8 septembre au niveau du boulevard Moulay Abdellah. Fauchés par la voiture 4X4 de la miss qui a perdu le contrôle de son véhicule, deux enfants sans abri, qui dormaient sur le trottoir, ont trouvé la mort sur le coup.

Quelques heures plus tard, la miss a été présentée avec son amie devant le procureur général du roi et a été mise en détention provisoire à la prison de l’Oudaya, dans les environs de Marrakech.

Selon l’article 172 du code de la route, Nouhaila risquait entre 3 mois et 5 ans de prison et une amende entre 7.500 et 30.000 dirhams avec possibilité de doubler la peine en cas de conduite sous l’effet de stupéfiants ou en état d’ébriété.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Ce qui s’est passé ce mercredi à Guelmim (DGSN)

Les services de la police judiciaire de la ville de Guelmim ont arrêté trois personnes pour leur implication présumée dans des affaires de trafic international de drogue, organisation de l'immigration clandestine et émission de chèques sans provisions.