Accident de Tanger: une vidéo met à mal l’ONCF

L’accident ferroviaire, survenu le 17 février à un passage à niveau gardé à Bni Makada entre un train de marchandises et un véhicule de transport de personnel, pourrait bien faire tomber des têtes. Et l’ONCF à de quoi s’inquiéter.

Sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux, quelques heures après le drame qui a fait six morts et quatorze blessés, un employé de l’Office est arrivé sur place, à bord d’une camionnette, pour installer des panneaux de signalisation indiquant des passages à niveau.

Indignés, les personnes qui ont assisté à cela n’ont pas toléré ce qu’ils ont qualifié de « manipulation absurde ». Elles n’ont d’ailleurs pas hésité à retirer de force les panneaux en question et chassé la camionnette, dénonçant cet acte totalement « scandaleux de l’Office ». Pour sa part, l’ONCF n’a toujours pas donné sa version des faits concernant cette vidéo. Contacté à maintes reprises par nos soins, l’office n’a pas répondu à nos appels.

Pour rappel, le roi Mohammed VI a ordonné la création d’une commission conjointe entre l’Inspection générale de l’administration territoriale au ministère de l’Intérieur et l’Inspection générale du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau pour mener une enquête administrative globale.

L’objectif est de déterminer toutes les circonstances de l’accident et de prendre les mesures légales et administratives nécessaires contre quiconque aurait failli à sa mission. Par ailleurs, le parquet a donné des instructions fermes à la Brigade nationale de la police judiciaire en vue de mener une enquête pour déterminer les causes et les circonstances du drame ferroviaire survenu samedi 17 février. Rabie Lakhlie est officiellement dans de mauvais draps…

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page