Accident de Bouknadel: le conducteur du train ne sortira pas de prison

Le Tribunal de première instance de Salé a rejeté, ce mardi, une nouvelle demande de mise en liberté du conducteur du train qui a déraillé à Bouknadel, faisant 7 morts et 125 blessés parmi les passagers, vient d’apprendre Le Site Info de sources bien informées.

Le conducteur du train reste donc en détention provisoire. Sa défense avait réitéré sa demande de mise en liberté provisoire, après celle qui a été rejetée le 30 octobre dernier.

Par ailleurs, il a été décidé de fixer la prochaine audience au 27 novembre courant.

Rappelons que le conducteur du train, Larbi R., poursuivi pour “homicide et blessures involontaires”, a comparu ce mardi devant le tribunal de première instance de Salé. Celui-ci a décidé de reporter au 13 novembre prochain l’examen de l’affaire, afin de permettre aux avocats de préparer leur défense.

Pour rappel, l’excès de vitesse, qui a atteint 158 km/h sur le lieu du déraillement du train à Bouknadel où la vitesse maximale est limitée à 60 km/h, est la cause de l’accident, avait indiqué le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Salé.

“L’enquête menée par les services de la police judiciaire de la Gendarmerie royale au sujet du déraillement du train navette rapide (TNR) reliant Rabat à Kénitra au niveau de Bouknadel a révélé que l’excès de vitesse qui a atteint 158 km/h sur le lieu de l’accident où la vitesse maximale est limitée à 60 km/h, est la cause du déraillement du train dont la locomotive a heurté un pont, faisant sept morts parmi les passagers du train et 125 blessés”, avait annoncé le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Salé dans un communiqué rendu public le 23 octobre dernier.

M.F.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page