Accident causé par Amine Harit: les derniers éléments de l’affaire

L’international marocain Amine Harit n’a pas été déféré devant le parquet général près le tribunal de première instance de Marrakech, révèlent des sources concordantes de Le Site info. Ceci, dans l’attente des conclusions de l’enquête préliminaire menée par le service de la Sûreté nationale chargé de le sécurité routière.

Les mêmes sources avancent que c’est la raison pour laquelle le joueur ne s’était pas présenté au tribunal. En revanche, des membres de la famille de la victime de l’accident mortel, résidant à Tamlal, aux environs de Marrakech, ont répondu présents. Ils ont bien été obligés de rebrousser chemin en attendant une prochaine convocation du tribunal quand le Lion de l’Atlas sera déféré devant le parquet général.

A noter que dans le cas où Harit serait déféré devant le procureur général, celui-ci étudierait la possibilité de lui accorder la liberté provisoire, contre versement d’une caution pénale dont le montant sera de 10.000 à 20.000 DH. Alors, son passeport, saisi pour les besoins de l’enquête, lui serait également rendu, précisent les sources de Le Site info.

Par ailleurs, une source proche du dossier a indiqué à l’AFP que l’audition qui était prévue ce lundi a été repoussée et des négociations sont en cours pour un accord amiable avec la famille de la victime.

Rappelons que le parquet général avait ordonné la poursuite de l’international marocain en état de liberté et la confiscation de son passeport.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Violence contre les femmes à Marrakech: 30 appels téléphoniques en deux semaines

Le Parquet près le tribunal de première instance de Marrakech a annoncé avoir reçu, par le biais des numéros de téléphone mis à la disposition des citoyens, un total de 30 appels téléphoniques, en deux semaines, portant sur des affaires de violence à l'égard des femmes.