Abu Hafs soutient la campagne « STOP490 »

Si l’ancien salafiste repenti, cheikh Mohamed Fizazi, a fermement condamné la campagne électronique « STOP490 », en arguant que les relations hors-mariage, même consenties,  sont « haram » (illicites), Abus Hafs, lui, a une opinion autre, complètement divergente à ce sujet.

Ainsi, Mohamed Abdelwahhab al-Rafiki, chercheur en études islamiques, a exprimé son soutien à ladite campagne qui a pour objectif l’abolition pur et simple de l’article du Code pénal, criminalisant les rapports sexuels extra-conjugaux.

Ainsi, Abu Hafs considère que cet article est « rétrograde et inique », en soutenant mordicus son inexistence, aussi bien religieusement que dans dans les principes fondamentaux des droits de l’Homme.

« Je pense que le temps opportun est venu afin que que toutes les parties qui affirment, pour leur majorité, que cet article cet article du Code pénal est fossilisé, injuste et contraire à la religion et aux droits humains, unissent leurs efforts et se mobilisent pour son abolition », a précisé al-Rafiki, dans un post publié sur sa page officielle Facebook.

Et d’ajouter que cet article entre par effraction dans les chambres à coucher des gens, ne respecte pas leur intimité et leur vie privée et persiste, quand même, à leur demander des comptes sous prétexte d’un précepte religieux. Par conséquent, il faut ou bien l’abolir, ou bien créer d’autres lois qui criminalisent la calomnie, le mensonge, ainsi que ceux qui ne font pas leur prières.

« Pourquoi donc seules les relations sexuelles hors mariage sont-elles haram? », s’est interrogé Mohamed Abdelwahab al-Rafiki, dit Abu Hafs, dans sa publication.

A.C.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page