Abattage, écorchage, stockage… Les conseils de l’ONSSA pour l’Aïd al-Adha

Le déroulement de Aid Al-Adha dans de bonnes conditions est tributaire du respect des mesures sanitaires surtout lors de l’achat de l’animal de sacrifice et pendant l’abattage et l’écorchage du mouton et le stockage de la viande, a souligné le chef de service vétérinaire de la préfecture de Casablanca à l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), Abdelhamid Sakre.

Dans un entretien à la chaîne M24 de l’agence MAP, Sakre a précisé que le mouton de sacrifice doit être acheté dans les lieux désignés à cet effet où les moutons destinés au sacrifice sont identifiés et portent la boucle jaune posée sur l’une des oreilles de l’animal avec un numéro de série.

Lors de l’achat de l’animal, il faut également veiller à ce qu’il soit actif et réactif et ne présente pas de signes de maladies animales comme la toux, la diarrhée ou une augmentation anormale du volume de l’abdomen.

Concernant la bonne méthode à suivre lors de l’abattage et l’écorchage de l’animal, Sakre a relevé l’importance de la propreté du lieu de l’abattage, de même que les intervenants dans le processus d’abattage doivent être des professionnels du secteur, appelant à éviter de souffler l’animal par la bouche et prendre toutes les précautions nécessaires durant l’abattage afin de ne pas contaminer l’animal par les saletés de la laine.

Il a aussi conseillé d’éviter de laver le mouton avec de l’eau et de retirer l’estomac et les intestins immédiatement après l’abattage, soulignant l’importance de placer les organes et les parties de la carcasse non comestibles dans des sacs spéciaux et les déposer dans un endroit adéquat.

S’agissant des mesures à respecter lors du stockage de la viande, Sakre a recommandé de garder la carcasse dans un endroit propre et frais environ cinq heures après l’abattage, notant que la viande peut être ensuite découpée en petits morceaux et placée au réfrigérateur en évitant toute accumulation ou dépassement de la capacité du réfrigérateur, tout en soulignant que la couleur normale de la carcasse est rose clair.

Par ailleurs, Sakre a affirmé que l’état de santé du cheptel est bon, rappelant que l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires assure un suivi continu de l’état de santé du cheptel tout au long de l’année.

L’ONSSA veille également à la protection du cheptel contre les maladies animales infectieuses à travers l’organisation de plusieurs campagnes de vaccination des animaux en étroite collaboration avec les vétérinaires et les professionnels de la filière des viandes rouges, a-t-il rappelé.

L’office a annoncé dernièrement qu’il a renforcé, à l’approche de Aid Al-Adha, le contrôle et la surveillance sanitaires des aliments pour animaux, des médicaments vétérinaires, de l’eau d’abreuvement et des fientes de volaille au niveau des élevages.

Ainsi, les services de l’ONSSA ont réalisé plus de 1.900 sorties de contrôle lors desquelles 847 échantillons de viande, 372 prélèvements d’aliments pour animaux et 40 échantillons d’eau d’abreuvement ont été prélevés et analysés.

L’office a également interdit la circulation des fientes, du 1er juin au 15 juillet, afin d’éviter leur utilisation dans l’alimentation du bétail.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page