À Safi, Mohamed Hassad a été très mal accueilli (VIDEO)

Après Taza, c’est au tour de Safi de réserver un accueil hostile à Mohamed Hassad, ex-ministre de l’Intérieur et actuel ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Et ce n’est pas un très mauvais quart d’heure que le ministre a dû passer, mais « des heures en enfer », selon le titre à la Une du quotidien Al Akhbar de ce vendredi 6 octobre. Les enseignants safiots ont accueilli Hassad avec jets de pierre et des slogans bilingues »Irhal » et « Dégage! ». Ceci mercredi, la veille de la Journée internationale de l’enseignant célébrée le 5 octobre.

De nombreux enseignants, forts mécontents du mouvement de mutation, se sont attroupées devant l’école Fqih Seghini et ont encerclé la voiture du ministre de tutelle, révèle  le journal. Poursuite du véhicule, jets de pierres et slogans hostiles ont suivi. Et les éléments des forces de police en civil n’ont réussi qu’avec peine à sortir Hassad de cette inconfortable situation.

Cependant, le même scénario s’est répété au lycée Al Kindi, de la Commune rurale Khat Azkane, avec d’autres enseignants et à propos du même mouvement de mutation controversé. La situation est devenue si confuse et s’est transformée en une telle anarchie que la gendarmerie est intervenue pour protéger le ministre que ni quolibets, ni slogans injurieux n’avaient épargné, cette fois-ci encore.

Parmi les manifestants, certains ont même essayé de se jeter sous les roues de sa voiture. Gardant son sang froid, mais refusant de dialoguer avec ses détracteurs, Mohamed Hassad s’est seulement arrêté quelques secondes, se contentant de leur sourire. La poursuite n’a pas pour autant cessé et il a fallu  que la Direction régionale de la gendarmerie royale fasse appel à des renforts pour assurer, très difficilement, la sécurité du ministre.

Cette visite mouvementée à la province de Safi s’est achevée sur des notes plus calmes, aux relents politiques et gourmets, puisque Hassad s’est rendu à la ville du milliardaire Mbarek Sbai. Ce dernier, précice le quotidien, est le chef du groupe parlementaire du Mouvement populaire, ainsi que le président de la Commune Maachat de Safi, entre autres activités lucratives. Et la soirée s’est terminée dans une ambiance plus sereine, autour d’une table bien garnie, ayant réuni convivialement le ministre  son hôte et d’autres ténors safiots du MP.

Larbi Alaoui

 

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page