A quoi joue l’Association des pilotes de la RAM ?

L’Association marocaine des pilotes de ligne vient de diffuser un communiqué inattendu. Au moment où la Royal Air Maroc doit gérer une crise sans précédent à cause de la pandémie du Coronavirus et que le secteur de l’aérien fait partie des plus touchés économiquement parlant, l’AMPL a jugé “illégale” et “inéquitable”, dans un communiqué, la décision de la RAM de procéder à des retenues salariales sur le salaire mensuel net. Dans ce message incendiaire, l’AMPL règle visiblement ses comptes avec la compagnie. L’AMPL ressort de ses tiroirs de vieux dossiers où les pilotes demandent de revoir la gestion des effectifs et CDD. Question: est-ce vraiment le moment, en ces temps extrêmement délicats qui demandent de faire preuve de solidarité, de lancer de tels messages? Les pilotes ne risque-t-ils pas de se tirer une balle dans le pied?

L’Association marocaine des pilotes de ligne, qui demandait il n’y a pas si longtemps des augmentations salariales, refuse que le salaire des pilotes puisse permettre “le sauvetage et la gestion de la Compagnie Nationale”.  A noter qu’un pilote de la RAM gagne en moyenne 105.000 dirhams net par mois, soit plus de 40 fois le SMIG, sans parler des avantages. Lorsqu’un pilote termine sa formation (qui lui a certes coûté cher), à l’âge de 22 ans, il gagne 55.000 net par mois. Il termine sa carrière à 180.000 net/ mois environ. En attendant, l’AMPL a récolté des fonds pour le Coronavirus, dont le montant s’élève au total à… 2 millions de Dirhams.

Fortes turbulences

Rappelons que les fortes turbulences inhérentes au coronavirus ont sérieusement bousculé les finances de RAM. Le transporteur aérien national a dû mettre en place «un plan d’austérité drastique» pour faire face aux pertes engendrées par la fermeture des frontières aux transports de voyageurs. Ce plan, déjà lancé, consiste à suspendre une partie de la rémunération des salariés de l’entreprise durant la période de crise. Cette partie leur sera reversée une fois la crise dépassée. Ainsi, pour la tranche de salaire allant de 10.001 DH à 20.000 DH, la ponction sera de 10%. Cette dernière passera à 20% pour la tranche allant de 20.001 DH à 50.000 DH. Au-delà, le salaire sera ponctionné à hauteur de 30%.

La crise sanitaire qui a cloué au sol les avions de RAM aura donc un impact conséquent sur la santé financière de cette dernière. L’Association internationale des transporteurs aériens (IATA) a estimé les pertes du transporteur aérien national à plus de 4,9 millions de passagers. La compagnie aura besoin d’un grand plan de sauvetage. D’ailleurs, l’IATA a recommandé aux États de soutenir leurs compagnies nationales. Elle avait aussi estimé que la crise du coronavirus devrait priver le secteur mondial du transport aérien de 252 milliards de dollars de revenus cette année.

S.L. et J.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce samedi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 30 mai 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.