À Fès, les musiciens pleurent sur leur sort (VIDEO)

La crise du coronavirus se fait de plus en plus dure sur le secteur artistique, en particulier pour les musiciens actifs dans le secteur des mariages et des fêtes.

L’équipe de Le Site Info a recueilli les propos de certains professionnels de la ville de Fès, qui se plaignent de la situation, ainsi que de leur marginalisation par les autorités.

L’un de ces artistes, Mustapha Sbaï, s’est plaint de la décision d’interdiction de la célébration des fêtes et des mariages. « Comment l’artiste pourrait-il vivre dans ces conditions? Nous avons épuisé toutes nos ressources et personne ne parle de nous, ni au Parlement ni ailleurs », a-t-il regretté.

L’artiste a aussi appelé les autorités concernées à permettre aux musiciens d’avoir une carte de couverture maladie ou, du moins, un revenu régulier qui les mettra à l’abri de la précarité et du besoin.

De son côté, l’artiste, Zina Al Atlas, s’est également plainte de la gravité de la situation. Elle a de même souligné la nécessité de trouver des solutions équitables pour les musiciens et les artistes.

M.F.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page