A court de souffle, Saïd Naciri raconte son calvaire avec le Covid-19 (VIDEO)

L’humoriste marocain, Saïd Naciri, a lui aussi souffert des affres du Covid-19. Son épouse et sa fille ont également été contaminées par le virus. Enceinte, cette dernière a dû subir une césarienne pour sauver le bébé.

Dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube, le comédien a fait savoir, les larmes aux yeux, qu’il a, pendant 25 jours, lutté contre la mort. Naciri décrit les 15 derniers jours comme les plus durs de toute sa vie.

Hospitalisé dans une clinique de Casablanca avec sa fille, il raconte le calvaire qu’il a vécu dans l’unité de soins intensifs, car son état était très grave.

« J’étais entre la vie et la mort. Le virus a touché mes poumons et je ne pouvais plus respirer. J’avais plus de 10 médecins spécialistes autour de moi. Mon moral était au plus bas », a-t-il témoigné.

« Ce qui m’a le plus affligé c’est que j’étais impuissant alors que ma fille enceinte de huit mois a dû subir une césarienne pour qu’elle puisse prendre le traitement », a-t-il poursuivi.

« Heureusement, ma petite fille n’était pas porteuse du virus mais elle souffrait aussi d’une inflammation et on l’a transférée à une autre clinique », ajoute Naciri, dont l’épouse qui s’occupait d’eux a fini par flancher elle aussi.

Dans sa vidéo, l’humoriste exprime toute sa gratitude à l’équipe médicale, médecins et infirmiers, qui s’est relayée à son chevet et appelle les Marocains à faire preuve de solidarité envers les malades en ces temps durs.

S.H.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Covid-19, une opportunité historique pour le Maroc (Laftit)

Le Maroc est en mesure de faire de la pandémie de la Covid-19 une opportunité historique pour favoriser son décollage économique et renforcer la cohésion sociale (...), a indiqué ce mercredi à Rabat le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit.