A cause d’un « STOP », des citoyens s’adressent à Hammouchi

Des citoyens  se sont adressés au Directeur général de la sûreté nationale pour protester contre les abus de certains agents de police chargés de la circulation. Dans leur correspondance à Abdellatif Hammouchi , ils dénoncent le fait d’avoir été verbalisés pour non respect d’un « stop », alors qu’il s’y étaient bel et bien arrêtés.

Dans des vidéos publiés sur les réseaux sociaux, on voit bien que des usagers de la route de différentes villes du Royaume ont bien respecté le Code de la route, mais ont été considérés comme contrevenants pour une infraction qui n’existait que dans l’esprit du policier de service.

L’un de ces nombreux faux contrevenants n’est autre que notre confrère Issam El Abbari de Médi 1 TV.  Sur sa page Facebook, il a écrit un post à Hammouchi où il explique sa mésaventure. « Je me suis arrêté au stop puis j’ai tourné à droite. Un agent de police m’a alors interpellé avec fermeté et a exigé que je paie une amende pour non respect de la plaque indiquant  » Stop ».  Il m’a même donné une leçon de Code de la route concernant le stop, prétendant que, comme pour la plaque de signalisation de limitation de vitesse, il faut s’arrêter après la plaque et non avant! ».

El Abbari dit que, depuis, il respecte les instructions du policier et  s’arrête APRES le stop et non plus AVANT! Faut-il en rire ou en pleurer?

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page