64è anniversaire de la DGSN: la lettre de Hammouchi au personnel

Le Directeur général de la Sûreté nationale et Directeur général de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, a adressé une lettre d’orientation à l’ensemble de la famille de la Sûreté nationale, fonctionnaires en activité ou retraités, à leurs familles ainsi qu’aux veuves et orphelins des hommes et femmes de la Sûreté, à l’occasion du 64è anniversaire de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La célébration de cet anniversaire, qui coïncide avec le 16 mai de chaque année, intervient dans un contexte particulier marqué par la mobilisation générale pour lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19 et par la nécessité de se conformer aux mesures de prévention comme la distanciation sociale, a relevé Hammouchi dans cette lettre diffusée auprès de l’ensemble des services de la Sûreté nationale à travers le Royaume. Ce contexte est également marqué par des défis sécuritaires qui exigent de rester vigilant et à pied d’œuvre pour assurer, en tout temps, la sécurité sanitaire des citoyens d’une part et le maintien de l’ordre et de la sécurité des biens et des personnes, d’autre part, a-t-il affirmé.

L’anniversaire de la création de la DGSN a toujours été un événement riche en valeur de patriotisme qui vient ancrer la fierté d’appartenir à la famille de la Sûreté nationale dans une ambiance festive, a ajouté Hammouchi, soulignant que le contexte actuel requiert des fonctionnaires de la Sûreté nationale davantage de sacrifice, d’abnégation et d’altruisme, pour assurer, comme ils l’ont toujours fait, une gestion sécuritaire rationnelle des répercussions de cette pandémie.

L’annulation cette année des festivités marquant l’anniversaire de la création de la DGSN intervient dans l’intérêt général de la Nation et des citoyens dans le but de garantir une mobilisation complète au service de la sûreté dans son sens global, mais également afin de préserver la santé des fonctionnaires de sûreté et de leurs familles, en application des mesures de prévention dictées par les autorités publiques pour juguler la propagation du nouveau coronavirus, a-t-il expliqué.

Mais l’annulation des festivités n’empêche pas de célébrer la symbolique de l’événement dans ses dimensions historique et nationale, a toutefois relevé Hammouchi, soulignant que le « bon travail » que la famille de la Sûreté nationale accomplit dans la gestion des défis sécuritaires au temps de la pandémie, et les sacrifices énormes consentis au service de la sécurité de la Patrie et des citoyens, se veulent la meilleure célébration de cet événement.

Il s’agit aussi d’un sentiment sublime de joie et de réjouissance qui accompagne chaque année les festivités de cet anniversaire, a-t-il ajouté.

Hammouchi a exhorté les fonctionnaires de la Sûreté nationale « à continuer à veiller à l’application saine et stricte de la loi, à contribuer efficacement à l’effort public pour contrer la propagation de la pandémie du coronavirus et de veiller strictement à la préservation de la sécurité des citoyennes et citoyens, dans un cadre empreint du respect des droits de l’Homme et régi par la garantie des droits et libertés individuelles et collectives, en adoptant une approche de communication et de sensibilisation vis-à-vis du citoyen.

Il a affirmé à cet égard que servir les questions de la sécurité et de la paix de la Patrie et du citoyen constituent la quintessence de l’institution sécuritaire et sa raison d’être.

A cette occasion, le Directeur général de la DGSN et de la DGST a tenu à féliciter la famille de la Sûreté nationale et à lui exprimer les sincères expressions d’estime et les sentiments de remerciement, en saluant ses sacrifices considérables ainsi que ses efforts louables motivés par le devoir national et l’amour sincère de la Patrie.

Il a en outre imploré le Tout-Puissant en ces dix derniers jours bénis du mois sacré de Ramadan d’accorder santé à tous les fonctionnaires ainsi qu’à leurs familles et d’accepter leur jeûne et prières et de leur épargner, ainsi que l’ensemble du peuple marocain, cette pandémie.

En avril dernier, la DGSN avait décidé d’annuler toutes les festivités de célébration de l’anniversaire de la création de la Sûreté nationale, ainsi que la 4è édition annuelle des Journées portes ouvertes de la Sûreté nationale, en raison des exigences de la conjoncture actuelle liée à la pandémie du Covid-19.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Elections: les détails d’une réunion marathon des chefs de partis

Les chefs des partis politiques ont tenu une réunion qui a duré plus de six heures pour discuter les lois électorales