3e dose: Akhannouch met les chefs d’entreprises face à leur responsabilité

Les entreprises sont appelées à œuvrer à la généralisation du pass vaccinal à l’ensemble de leurs effectifs, a indiqué, ce mercredi à Casablanca, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

« La décision d’ouvrir les frontières est très difficile pour le décideur politique. Ainsi, il faut oeuvrer pour atteindre une généralisation de la vaccination des salariés et des employés des entreprises », a dit Akhannouch qui a tenu une rencontre avec le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, pour discuter de la nécessité d’accompagner la récente décision d’ouvrir l’espace aérien, par des mesures adaptées à l’ampleur des enjeux.

La fermeture des frontières d’une durée de deux mois avait pour objectif d’amortir le choc de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a-t-il rappelé, ajoutant que grâce aux différentes mesures prises, le Maroc a eu deux pics au lieu de cinq ou six, comme ça a été le cas dans d’autres pays à travers le monde.

Dans ce sillage, Akhannouch a relevé que les restrictions, notamment la fermeture et le confinement, ont un coût psychologique, social et économique.

Pour sa part, le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Aït Taleb, a souligné la nécessité de protéger le citoyen marocain, élément moteur de la croissance économique et sociale. Depuis le début de la pandémie, sur l’ensemble des décès enregistrés au Maroc, 67,4 % sont non-vaccinés et depuis le démarrage de la troisième dose, 41,18% sont des personnes non vaccinées, a-t-il précisé.

Concernant la catégorie des personnes qui sont vaccinées, un taux de 1,08% de décès a été recensé et après le démarrage de la deuxième dose, un taux de 9%, a-t-il poursuivi, soulignant l’écart important qui démontre l’efficacité de la troisième dose.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres, présidées par le chef du gouvernement, avec des acteurs politiques et économiques pour examiner la situation épidémiologique dans le Royaume et sensibiliser quant à la nécessité d’accompagner la récente décision du gouvernement d’ouvrir les frontières aux vols internationaux en partance et à destination du Maroc, par des mesures adaptées à l’ampleur des enjeux, en vue de préserver les acquis.

Elle s’est déroulée en présence de la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb et du ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, ainsi que des membres de la Confédération.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page