1er cas d’Omicron au Maroc : qu’en est-il des cas contacts ?

Après la détection, mercredi dernier, du premier cas d’Omicron au Maroc, aucune nouvelle n’a été annoncée, par la suite, sur les cas contact.

Selon une source sûre du journal Al Ahdath al Maghribia, 12 personnes, en contact avec le cas en question, on été testées positives au covid-19. On ignore toutefois s’il s’agit du variant Delta ou Omicron.

Le quotidien arabophone précise que les contaminés, dont un ressortissant britannique, reçoivent actuellement les soins nécessaires à l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca, soulignant que leur état de santé est stable. Et d’ajouter que les analyses sont toujours en cours afin de déterminer de quel variant il s’agit.

Pour rappel, un premier cas d’infection au nouveau variant du coronavirus Omicron a été enregistré chez une femme de nationalité marocaine à Casablanca, a annoncé mercredi 15 décembre le ministère de la Santé et de la protection sociale.

Dans un communiqué, le ministère a indiqué que dans le cadre du dispositif national de vigilance et de veille épidémiologique et de sa politique de communication, ce premier cas de contamination par la nouvelle souche Omicron a été détecté chez une citoyenne marocaine dont l’état de santé est stable et ne suscite pas d’inquiétude.

La patiente a été placée sous supervision médicale dans un établissement hospitalier de la ville de Casablanca, conformément aux mesures sanitaires en vigueur, a précisé le ministère. Le département a affirmé qu’il déploie les mesures nécessaires d’accompagnement des cas d’infection similaires, suivant les normes nationales et internationales de sécurité sanitaire, de même qu’il veille à l’identification d’éventuels contacts de la personne malade.

A cet effet, le ministère de la Santé et de la protection sociale a incité tous les citoyens à se conformer aux mesures sanitaires de prévention en termes de port correct du masque de protection, de lavage fréquent des mains et leur désinfection et de distanciation physique, tout en les appelant à se faire vacciner rapidement. Il a en outre indiqué qu’il continuera à informer l’opinion publique nationale au sujet de l’évolution de la situation épidémiologique.

N.M.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page