Maroc: 13 gendarmes écroués dont un colonel

C’est un contrôle de routine d’une brigade de la gendarmerie sur l’axe Berrechid-Casablanca qui a mis le feu aux poudres.

L’affaire remonte au mois d’avril dernier quand les gendarmes de service constatent que deux véhicules inspectés contiennent presque 80 tonnes de produits de contrebande.

Il s’agit essentiellement de téléphones portables, de tablettes, de vêtements imitant de grandes marques internationales.

Interpellés, les chauffeurs des semi-remorques et le propriétaire sont mis en examen, mais relâchés ultérieurement après s’être acquittés des sommes exigées par la douane.

Mais l’affaire n’a pas été close pour autant. L’état-major de la gendarmerie a diligenté une enquête interne pour démasquer les éléments qui facilitent les déplacements des contrebandiers entre la Mauritanie et le Maroc.

Lire aussi: Un Marocain tient tête à un policier: la vidéo qui fait rire les Fassis 

Il s’est avéré que l’axe Dakhla, Guelmim, Agadir et Casablanca est le principal itinéraire des contrebandiers qui bénéficient de la complicité des gendarmes.

L’enquête a conduit à arrêter un colonel qui occupait la fonction de commandant de région à Guelmim, d’un commandant et de 11 autres gendarmes de différents rangs. Ils sont tous soupçonnés d’avoir perçu des sommes d’argent moyennant leurs services.

Ils sont accusés également d’avoir conclu un deal avec le propriétaire des deux véhicules qui leur versait mensuellement des sommes variant entre 5000 et 110 000 dirhams. Il a même présenté aux enquêteurs les reçus des sommes virées par le biais des agences de transfert d’argent à tous les prévenus.

M. D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page