Les nouveaux bacheliers du lycée Lyautey (photos)

Le Site Info vous propose un gros plan sur les nouveaux bacheliers du lycée Lyautey. Ils nous parlent de leur réussite au bac et de leur projets.

Textes et photos : Sham’s ©LeSiteinfo

IMG_2225

«Bonjour ! Je me nomme Gabriel Navarro. J’ai 17 ans. Je suis Franco-Espagnol-Marocain. Je suis bachelier de la série STMG. J’avais vraiment hâte de quitter le lycée pour enfin commencer des études de cinéma, ma passion (rire). Du coup, avec cette motivation et bien évidement le soutien de ma famille, j’ai  pu réussir l’année scolaire. J’ai été accepté  à l’ESSAV de Marrakech.»

IMG_1963

«Bonjour. Je m’appelle Cristina Trivero. J’ai  17 ans et demi. Je suis d’origine italienne. Je suis bachelière de la série littéraire. Je remercie au passage mes parents qui ont beaucoup contribué à ma réussite au bac grâce à leur fort soutien apporté tout au long de l’année scolaire. Je compte poursuivre mes études dans le domaine de la communication, dans une école en France.  J’ai fait ce choix car je me suis toujours intéressée à ce domaine, plus particulièrement à la publicité grâce à laquelle je pourrai mieux exprimer mon côté créatif.»

 

IMG_2241

«Bonjour… Je me nomme Youssef Hammoud. J’ai  17 ans. Je suis  bachelier de la série S avec mention bien. J’ai postulé au Canada à l’université d’Ottawa, en ingénierie. J’ai porté mon choix sur la spécialité génie mécanique biomédical car c’est un métier d’avenir surtout ici au Maroc, avec un bon débouché, mais aussi parce que c’est ma passion.»

 

IMG_2234

«Bonjour ! Je m’appelle Samy Idrissi. J’ai 18 ans. Je suis bachelier de la série S avec mention très bien. Je suis inscrit en prépa en MPSI à Versailles. J’ai fait ce choix car je veux être ingénieur et parce que j’adore les maths et la physique !  J’aurai 12 heures de math et 8 heures de physique par semaine. Du coup, ça me fera une très bonne  préparation.»

Articles similaires

Suggestions d’articles

Cafés et restaurants: les patrons conditionnent la réouverture de leurs établissements

Après la célébration morose de l'Aid Al-Fitr, nombreux sont les citoyens qui espéraient la réouverture des cafés et des restaurants.