HUSTLIN’ IN CASA: leur combat au quotidien (photos)

Ils viennent de plusieurs régions du Maroc. Ils aspirent à une vie meilleure et vivent à Casablanca. Voici les témoignages de Marocains qui se battent pour survivre grâce à des petits boulots. Textes et photos: Sham’s 

 

 

IMG_1

« Je m’appelle Lakbir, j’ai 46 ans et je suis à Casa depuis 3 ans. Je suis originaire de Oued Zam. Je suis marié et j’ai 4 enfants. Je n’ai pas trouvé de travail lorsque je suis arrivé dans « la ville du peuple ». Alors, vendre des cigarettes dans la rue était la seule solution. Je gagne environ 70 dirhams par jour ».

 

IMG_2

« Mon nom est Said. J’ai 48 ans et je viens de la région du Souss. Cela fait maintenant 30 ans que je suis à Casa. Je suis marié et j’ai 3 enfants. J’ai une petite boutique à Mers Sultan, alors je n’ai pas à me plaindre el hamdou allah. Heureusement que les gens ont encore leur petite habitude et que j’ai des clients fidèles. Casa c’est la ville de la réussite ».

 

IMG_3

« Mon nom est Salah, j’ai 36 ans. Cela fait presque 20 ans que je suis à Casablanca. Je viens de Ait Baha, dans la région d’Agadir. Je n’ai toujours pas trouvé de travail, alors je vends des accessoires dans les rues. Je suis célibataire. Li andou andou ou li maandouch… maandouch ».

 

IMG_4

« Je suis aide menuisier à Mers Sultan. J’ai 22 ans et je m’appelle Yassine. Je suis originaire de la région d’El Jadida. Casa c’est la ville de « sdaâ » (bruit). J’y vis depuis 8 ans. Je suis célibataire et je ne vois pas comment cette situation pourrait changer ».

 

IMG_5

« Khalid. Cireur ambulant…je viens de la région de Doukala et figurez-vous que ça fait 24 ans que je suis ici, à Casa. J’ai 57 ans, je suis marié et père de 4 ans. Casa c’est la ville du boulot, j’étais obligé de venir ici pour gagner un peu d’argent. Mais j’imaginais trouver une situation plus intéressante… »

 

IMG_6

« Ça fait seulement 2 ans que je susi à Casa. J’étais à Khemissat avant, une ville beaucoup calme. J’ai 28 ans et pour gagner ma vie, je vends des cartes SIM. Mon nom c’est Karim. Vous voulez prendre une carte SIM? »

 

IMG_7

« Je m’appelle Mustapha. J’ai 24 ans. Toujours célibataire. La ville d’Agadir d’où je viens me manque beaucoup. Je suis à Casa depuis 5 ans et je n’ai rien trouvé de mieux à faire pour gagner ma vie que de vendre des accessoires de téléphone. C’est toujours mieux que de faire de la mendicité non? »

 

IMG_8

« Je vends du mssemen dans l’ancienne medina de Casa. Dans cette ville, on essaye juste de survire au jour le jour. Je ne gagne pas grand chose. J’aide mon mari pour subvenir aux besoins de mes 5 ans. Je viens de la région de Doukkala. Je pense que la vie aurait été plus facile là bas, mais ça fait 28 ans que je suis là ».

 

IMG_9

« Je suis d’El Hoceima, une petite ville où tous les jeunes sont chômeurs. Il y a 11 ans, mes parents ont fait le choix de venir à Casa. J’ai 20 ans et je suis célibataire. Je suis serveur dans un snack. Casa, c’est un peu la ville des tentations…tout est assez cher ».

 

IMG_10

« J’ai 15 ans et je viens d’Agadir. Cela fait 3 ans que suis à Casablanca. Une ville où j’ai toujours rêver de venir. Je suis monteur de bicyclette dans un magasin. Je finirais un jour par avoir mon propre magasin ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page