La police ne peut plus lire les messages envoyés sur WhatsApp

Le leader des services de communication WhatsApp a publié, ce mardi, un communiqué où il annonce qu’il a procédé à un chiffrage de bout en bout de toutes les conversations de ses utilisateurs.

D’après la filiale de Facebook, WhatsApp a décidé de chiffrer graduellement les conversations des utilisateurs. Cette mesure permettra de protéger davantage les données des utilisateurs des régimes oppressifs, des cybercriminels et des pirates. La décision représente une nouvelle concurrence pour d’autres plateformes qui ont déjà adopté cette mesure de protection des données comme Telegram.

Hormis le fait que cette annonce est positive et permettra enfin aux utilisateurs la protection de leur vie privée, cette décision est vivement critiquée par les forces de l’ordre qui auront du mal à traquer d’éventuels terroristes à travers leurs conversations sur la plateforme.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page