Visa Schengen: ce qui va changer pour les procédures

L’obtention du visa Schengen obéira à de nouvelles dispositions adoptées par les Eurodéputés cette semaine. Mais avant d’entrer en vigueur, elles devraient d’abord être approuvées d’une manière officielle par le Conseil européen. Six mois après cette approbation, l’application du texte adopté sera effective.
L’une des principales mesures prises pour entrer dans un pays de la zone Schengen est l’augmentation du coût du visa de 20 euros. Ladite augmentation, 80 euros au lieu de 60, jugée “modeste” par les Eurodéputés, est expliquée par le souci du maintien “à travers le monde des effectifs consulaires suffisants”.

Elle vise également le renforcement des contrôles de sécurité et “la mise à niveau du matériel informatique et des logiciels”, souligne-t-on. De même qu’elle ne constitue pas un “obstacle” pour les demandeurs de visa.
L’autre innovation importante de ces nouvelles règles intéresse les voyageurs fréquents ayant des “antécédents de visas positifs”. La durée de validité de leurs visas à entrées multiples pourra ainsi, dans le cadre de mesures plus souples, passer progressivement d’un an à cinq ans au maximum.
D’autres dispositions, concernant les procédures de visa, la durée du traitement des demandes de visa, selon la qualité de la coopération avec le pays tiers, ont aussi été prévues par la Commission européenne.
L.A.

Suggestions d’articles

Leila Hadioui avec Saâd Lamjarred à Paris (VIDEO)

La styliste n'a pas manqué d'immortaliser ce moment partagé avec le chanteur.