Tirs sur une embarcation clandestine: l’oncle d’une victime témoigne (VIDEO)

Mardi 25 septembre, une unité de combat relevant de la Marine Royale, opérant en Méditerranée, a été contrainte de tirer des balles sur une embarcation rapide de type « Go Fast » conduite par un Espagnol, qui transportait des Marocains candidats à l’immigration clandestine, et ce après le refus d’obtempérer aux avertissements.

Trois personnes ont été blessées lors de cette opération, alors qu’une jeune femme a succombé à ses blessures. Parmi ces trois blessés figure un jeune du nom de Mouad Chfichou.

Dans une déclaration accordée à Le Site Info, son oncle, Abdellah Chfichou, a indiqué que son neveu a été touché par trois balles, précisant que « son état est stable ».

Et d’ajouter que le jeune homme avait déjà été expulsé d’Espagne vers le Maroc, avant de tenter de rejoindre à nouveau le royaume ibérique.

« Ils se sont mis d’accord avec le propriétaire du go-fast pour les récupérer à Sebta, et c’est ce qui s’est passé », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, Le Site Info a appris que le blessé est actuellement à l’hôpital sous surveillance de la gendarmerie royale.

Rappelons qu’une enquête a été ouverte à ce sujet par les autorités compétentes.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Source militaire: plusieurs opérations menées en Méditerranée et en Atlantique

Des garde-côtes de la Marine royale ont arraisonné, la nuit du 15 au 16 septembre, en Méditerranée et en Atlantique, des embarcations de fortune avec à leurs bords 186 candidats à la migration irrégulière, à majorité des Subsahariens.