Procès du Hirak: Zefzafi se déchaîne, pour la énième fois!

Nasser Zefzafi a encore fait des siennes, fait montre d’agressivité, d’accusations tous azimuts et montré de quel bois violent il se chauffe! Lors de la séance d’audition de ce mardi, le leader du Hirak du Rif a mis les médias comme les forces de l’ordre dans le même panier de crabes de la Méditerranée, au port de pêche d’Al Hoceima.

Ainsi, il a adressé de virulentes critiques à l’adresse des médias nationaux, osant accusé ceux-ci de… « canalisation d’égouts », tout en absolvant ce qu’il nomme « la presse indépendante ». Les forces de l’ordre n’ont pas échappé non plus aux foudres zefzafiennes, accusées d’avoir mené des campagnes aveugles d’arrestations, « n’ayant épargné que les morts », selon ses révélations tonitruantes. Même les personnes à mobilité réduite ont été injustement interpellées, a ajouté le détenu, faisant référence à l’arrestation de Khalid Naanaa, récemment interpellé à Al Hoceima et remis en liberté.

Toutes ces  gesticulations et cette colère de Zefzafi ont eu l’effet escompté, et sûrement mûri, voulu et prémédité, sur les autres activistes détenus qui en ont profité pour scander, à pleines gorges, des slogans hostiles à leur détention qu’ils jugent arbitraire.

Larbi Alaoui

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page