Paris: six mois de prison ferme pour un harceleur de rue

©DR

En juillet 2017, Marie Laguerre, une jeune fille de 22 ans, a été harcelée sexuellement sur la voie publique, à Paris, son agresseur lui avait jeté un cendrier au visage et l’avait giflée, devant la terrasse d’un bar.

Poursuivi pour violences aggravées, le mis en cause âgé de 25 ans a été condamné ce jeudi 4 octobre à six mois de prison ferme et à verser 2000 euros à la victime en réparation du préjudice moral. Toutefois, le juge n’a pas retenu la qualification de «harcèlement sexuel». Selon Le Monde, le tribunal a également prononcé une obligation de soin et une interdiction d’entrer en contact avec la plaignante qui a qualifié la peine d’«équilibrée». « Très peu de personnes ont leur harceleur qui se retrouve jugé au tribunal. Chaque fois que l’on dénonce ces comportements, c’est une avancée», a-t-elle précisé.

Marie Laguerre avait publié, le 25 juillet, sur son mur Facebook un billet, accompagné d’images de vidéosurveillance prouvant son agression, où elle raconte sa mésaventure. L’incident avait provoqué un tollé à l’époque, d’autant plus que le débat sur le harcèlement de rue bat actuellement son plein en France. Selon elle, le coupable l’avait harcelée en lui lançant des expressions à connotation sexuelle.

Le journal français a confié que le jeune homme souffre de troubles mentaux et a déjà été écroué pour proxénétisme et des violences contre sa mère. Il a même été hospitalisé 22 jours sous contrainte en psychiatrie.

N.M.

Suggestions d’articles

Festival du film de Marrakech: voici la composition du jury

Le Festival international du film de Marrakech (FIFM) lève le voile sur la composition du jury de la 17ème édition, prévue du 30 novembre au 8 décembre 2018.