Non, les barbes des prisonniers n’ont pas été rasées dans les prisons

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a catégoriquement démenti tout cas présumé de rasage de barbes des détenus de quelle que catégorie que ce soit, réaffirmant son attachement à garantir toutes les conditions idoines permettant aux pensionnaires de pratiquer les rituels religieux en toute liberté, notamment pendant le mois sacré de Ramadan.

Dans un communiqué publié lundi en réaction aux « allégations véhiculées par certaines parties prétendument œuvrant dans le domaine des droits de l’Homme et arguant défendre une catégorie spécifique de détenus, concernant des cas présumés de ‘rasage des barbes de certains pensionnaires’ et ‘d’interdiction de lancer l’appel à la prière (Adan)' », la Délégation « dément catégoriquement tout cas de rasage de barbes des pensionnaires de quelle que catégorie que ce soit », soulignant son « fort attachement à la préservation de la dignité de tous les pensionnaires et de leur intégrité physique ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page