Immigration clandestine: Le chef d’un réseau de “passeurs” arrêté au Maroc

L’un des plus grands maux du siècle continue de faucher des vies et noyer les rêves de centaines d’Africains voulant rejoindre l’Europe. On apprend l’arrestation, vendredi 20 octobre, au Maroc, du chef d’un des plus grands réseaux de passeurs clandestins de migrants du Maroc vers les îles Canaries.

Cette arrestation, annoncée par la police espagnole dans un communiqué de presse, risque de changer la donne pour des centaines de migrants qui attendent depuis des semaines et des mois le “feu vert” afin d’embarquer pour ce qu’ils rêvent être un eldorado. Par “changer la donne”, nous voulons dire “sauver la vie” de ces migrants car selon le communiqué espagnol, l’organisation que dirige l’homme arrêté par les autorités marocaines, est responsable d’au moins quatre naufrages et de la disparition de plus de 150 personnes, dont des femmes et des enfants.

Rappelons que l’immigration clandestine est un fléau qui coute la vie à des milliers de personnes chaque année et que certaines procédures pour la freiner sont de plus en plus hostiles envers les migrants.

L’homme arrêté, de nationalité sénégalaise, opérait, toujours selon la police espagnole, depuis la vie de Laayoune, où il s’était créé un réseau de connaissances qui lui facilitaient la tâche. L’interpellation du suspect, ainsi que de son bras droit, intervient suite à un mandat d’arrêt international lancé par un juge d’instruction espagnol.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les rumeurs sur l’état de santé d’Abdelwahab Doukkali inquiètent la Toile

Depuis quelques jours, plusieurs rumeurs ont circulé selon lesquelles le chanteur marocain Abdelwahab Doukkali aurait un problème de santé et serait alité.