Deux retraités de l’enseignement et un fonctionnaire arrêtés pour escroquerie

La brigade de la PJ (police judiciaire) du district préfectoral de la sûreté de Témara a arrêté trois individus: deux retraités du cycle de l’enseignement et un fonctionnaire interministériel attaché aux services de sécurité de la ville, ayant le grade d’assistant-administratif. Ils sont accusés d’implication présumée dans une affaire d’”escroquerie, outrage à la police judiciaire et dénonciation d’un crime fictif”.

Les services de sécurité avaient interpellé un retraité du cycle de l’enseignement pour possession d’une quantité de drogue (90 grammes) dissimulée dans sa voiture. Mais les investigations ont révélé que “c’est l’assistant-administratif qui avait caché cette drogue avant de dénoncer son complice et, ainsi,  éviter de lui restituer des sommes d’argent perçues à titre de médiation en vue d’embaucher des proches dans les rangs de la police”, indique lundi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

“Les services de sécurité ont arrêté l’assistant-administratif et saisi dans son domicile plusieurs documents administratifs et des données personnelles de nombreuses personnes”, ajoute la même source. On apprend également l’arrestation d’un autre retraité du cycle de l’enseignement pour son implication présumée dans la médiation entre les deux individus concernés.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet général compétent, selon la même source.

(avec MAP)

Suggestions d’articles

PJD: Benkirane accusé d’escroquerie politique

L'ex-Chef de gouvernement et ancien patron du parti islamiste est pour beaucoup en ce qui concerne la situation sociale peu enviable dans nos murs, pense Omar Cherkaoui.