Un Caïd gifle un « Moqaddem » et sera traîné devant la justice

Un caïd (agent d’autorité) a sévèrement réprimandé un Moqaddem (auxiliaire d’autorité), allant même jusqu’à le gifler à maintes reprises en public et devant les habitants d’un ensemble de constructions anarchiques non loin de Sidi Yahya Du Gharb.

La raison de ce comportement inhabituel est la constatation par le caïd, d’une prolifération alarmante de constructions en toute illégalité dans cette zone. Il en a imputé la responsabilité à son subalterne, qui n’a pas eu le temps d’expliquer la situation, avant de recevoir des coups violents et humiliants, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribiya.

Le Moqaddem, qui a rejoint les rangs des auxiliaires d’autorité récemment, dit ne pas être responsable d’une situation qui s’est installée bien avant et précisément lors des élections communales. Il a porté plainte auprès du ministère de l’intérieur, qui l’a conforté et a infligé un blâme au Caïd.

Mais, le Moqaddem, ne compte pas en rester là, il vient de le poursuivre en justice pour coups et blessures, s’appuyant sur un certificat médical de 17 jours d’interruption temporaire de travail.

M.D


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page