Accusé d’incitation au complot contre la monarchie, El Omari répond

L’affaire risque de prendre une tournure très dangereuse… Le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima condamne les accusations dont il est victime et exige l’ouverture d’une enquête. 

Ilyass El Omari a décidé de poursuivre en justice Isaac Charia, avocat du comité de défense des détenus du Hirak. Ce dernier l’avait accusé d’inciter les manifestants à perpétrer des actes dangereux.
Dans un communiqué publié en fin de journée, l’avocat d’El Omari, Ahmed Arhmouch, déclare être « surpris des propos dangereux de certains avocats » qui défendaient les détenus du Hirak à la cour d’appel de Casablanca et qui ont « malheureusement fait des amalgames ».

« Mon client condamne vivement les propos mensongers de l’avocat en question et exige l’ouverture d’une enquête afin d’établir la vérité » dénonce-t-il.

LIRE AUSSI: Graves accusations à l’encontre d’Ilyas El Omari lors du procès de Zefzafi
Pour rappel, Isaac Charia a exigé lors de l’audience du 21 novembre à la cour d’appel de Casablanca la convocation d’Ilyas El Omari. Le président de la région Tanger-Tétouan-El Hoceima et secrétaire général du PAM aurait, selon l’avocat, soutenu les manifestations du Rif.
Célèbre pour ses sorties médiatiques controversées, Charia a également assuré devant le juge que « Nasser Zefzafi a refusé de comploter avec certains politiciens contre la monarchie… et il y a eu des négociations directes et indirectes entre Zefzafi et El Omari. La convocation de ce dernier est donc inévitable », a ajouté l’avocat. Ce dernier accuse même Ilyass El Omari d’être derrière les manifestations qu’a connues la région d’Al Hoceima. « Il doit impérativement se présenter afin d’établir la vérité », a même lancé Isaac Charia. Affaire à suivre.

S.L.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page