Voici les régions les plus touchées par le chômage au Maroc

Cinq régions abritent 71,9% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 23% d’actifs, suivie de celles de Marrakech-Safi (13,4%), de Rabat-Salé-Kénitra (13,3%), de Fès-Meknès (11,6%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (10,6%), indique le HCP dans une note d’information relative aux principaux indicateurs du marché du travail au T3-2019.

Ladite note fait aussi ressortir que quatre régions enregistrent des taux d’activité plus élevés que la moyenne nationale (44,9%), précisant qu’il s’agit “des régions de Casablanca-Settat avec 49,2%, de Marrakech-Safi (46,7%), des Régions du Sud (45,5%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (45%)”.

En revanche, relève la même source, les taux les plus bas sont enregistrés dans l’Oriental (41,7%) et Drâa-Tafilalet (40,4%).

Par ailleurs, le HCP fait savoir que “les taux de chômage les plus élevés sont relevés dans les Régions du Sud avec 15,5%, l’Oriental (14,2%), Souss-Massa (11,7%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,2%)”, alors que les taux les plus bas sont observés dans Marrakech-Safi et Béni Mellal-Khénifra avec respectivement 6,3% et 4,7%.

Et d’ajouter que 79,2% des chômeurs sont concentrés dans Casablanca-Settat (24,1%), Rabat-Salé-Kénitra (13,9%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (12,6%), l’Oriental (9,8%), Souss-Massa (9,4%) et Fès-Meknès (9,4%).

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nouveau changement dans le prix des carburants au Maroc

Les prix des carburants au Maroc ont connu de nouveaux changements au cours du second semestre 2019.