Ventes de voitures : les marques les plus vendues au Maroc

Le marché du neuf tente de rattraper son retard comme en témoignent les ventes comptabilisées durant le mois dernier, qui ont enregistré une hausse à deux chiffres par rapport à août de l’année dernière. Tout laisse penser que la demande restera soutenue jusqu’au 31 décembre prochain.

Certains trouveront le verre à moitié vide, d’autres au contraire apprécieront qu’il soit déjà à moitié plein. Voilà en gros comment on pourrait qualifier les ventes de voitures neuves comptabilisées au titre du mois d’août et qui ont tout juste dépassé la barre des 11.500 unités, toutes catégories confondues. Un volume qui semble plutôt maigre surtout à comparer avec celui de juillet (14.377), mais qui s’avère pourtant en hausse de 12,8% par rapport à celui réalisé en août 2019. Les importateurs et distributeurs ne s’en plaindront donc pas, d’autant plus qu’août est historiquement connu pour être un mois «bas», du moins au Maroc.

En revanche, la quasi-totalité des marques représentées sur le marché est toujours dans le rouge en glissement annuel. Une donne tout à fait logique, puisqu’il faudra attendre l’horizon 2022 pour que le marché retrouve ses niveaux d’avant-crise. En attendant, le marché totalise tout juste 62.850 unités vendues, soit une baisse de 32,6% en glissement annuel et la demande continue à être tirée par les 10 marques les plus prisées (voir tableau) qui réalisent plus de 80% des ventes de véhicules neufs.

Parmi elles, le duo Dacia-Renault est toujours en tête, bien qu’il accuse le coup avec une part de marché (PDM) qui continue à s’éroder (40,8%) et des replis respectifs de -29,8% et -42,7% sur les 8 mois de l’année. Sur le mois isolé d’août, on constate que la demande sur la marque roumaine est moins impactée en véhicules utilitaires légers (VUL) qu’en voitures particulières (VP) avec respectivement +12% et -0,2%. Du côté de Renault, la baisse est encore plus prononcée, et en glissement annuel et sur le seul mois dernier, avec une remarque : la Clio 4 (qui sera remplacée cette semaine) a réalisé plus de la moitié des ventes en août. Campant sur la troisième marche du podium, Hyundai a surperformé par rapport au mois d’août de 2019 (+29%) avec 877 ventes, majoritairement des VP et dont près d’un tiers portent le nom de Tucson. L’importateur du premier constructeur coréen, plus de 5.250 livraisons en 2020, consolide sa PDM à 7,33%.

Autre marque qui préserve ses acquis, Peugeot (4e) détient 6,6% du marché total et capitalise de plus en plus sur les nouveautés de sa gamme (208 et 2008). Fermant le top 5, Volkswagen suit la tendance du marché avec un repli chiffré à -28% à fin août et une gamme principalement tirée par le trio Caddy-Tiguan-Touareg qui, à lui seul (le trio), a réalisé près de 75% de ses ventes de VP en août. Dans la seconde moitié du top 10, toutes les marques sont en baisse à l’exception d’Opel, qui affiche une progression annuelle d’environ 33%.

Huitième au classement, la marque allemande du groupe Auto Hall a surperformé par rapport à août 2019 (+95%) avec près de 600 ventes, grâce au succès de quatre modèles : le Crossland X (199 unités), la nouvelle Corsa (156), la gamme Combo (95) et le SUV Grandland X (77). Juste derrière Citroën (6e) qui carbure essentiellement grâce au duo Berlingo-C3, Fiat (7e) a réalisé une belle performance aoûtienne (+38,5% par rapport à août 2019) grâce aux modèles Fiorino (286 ventes), Doblo (106), Tipo 5 portes (96) et 500 (86). Derrière Opel, Ford (9e) et Toyota (10e) suivent la tendance baissière du marché avec un repli annuel de plus de 30%, mais avec cependant une meilleure performance mensuelle pour l’Ovale bleu (+19,5%) grâce à ses livraisons en VP (+42,5%) dans lesquelles le Kuga a réalisé la moitié en août. Dans le reste du marché, certaines marques ont fait plus que tirer leur épingle du jeu. C’est le cas des asiatiques Kia et DFSK qui, comme Opel, figurent parmi les rares labels à afficher une croissance et à deux chiffres avec respectivement +10,8% et +75,5%. Cette marque importée et distribuée par le groupe Auto Hall (DFSK) non seulement domine toujours le marché des VUL, mais elle accroît l’écart avec ses challengers et frôle désormais les 20% de PDM dans ce segment qui, lui, est en net repli (-17,8%).

Enfin, du côté des labels premium, c’est toujours Mercedes-Benz qui domine avec 1.107 voitures (hors VUL) vendues depuis le 1er janvier contre 1.073 pour son challenger et compatriote BMW, suivi plus loin par Audi (855). Dans ce segment, on retiendra deux bonnes performances en août : celle de Volvo qui a livré 85 véhicules neufs et celle de Porsche qui a fait le bonheur de 25 nouveaux acquéreurs.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco

Articles similaires

Suggestions d’articles

Clusters dans les mosquées: la mise en garde d’un responsable

Un responsable a mis en garde les fidèles qui se rendent aux mosquées pour faire leur prière que le non-respect de la distanciation physique dans les mosquées peut mettre leur vie en danger et contribuer à la propagation du Coronavirus.