Trafic passager: nouveau record pour le Maroc

Le trafic aérien a affiché une année record en 2018 avec plus de 22,534 millions passagers ayant transité par les différentes structures aéroportuaires du Maroc a indiqué dans un communiqué, l’Office national des aéroports (ONDA).

Les aéroports du Royaume ont accueilli un total de 22.534.771 passagers, soit une forte croissance de 10,43% par rapport à l’année 2017 et un nouveau record a été également enregistré au niveau du trafic international, qui a franchi le cap de 20 millions de passagers et s’est établi à 20.081.890 passagers en augmentation de +9,97%, alors que le trafic national a totalisé 2.452.881passagers, en hausse de 14,33%.

Avec quelque 15.770.142 passagers accueillis en 2018, le trafic aérien avec l’Europe, qui représente plus de 78% du trafic aérien international, a enregistré une croissance soutenue de +11,55%, ajoute le communiqué.

Cette croissance concerne également les segments du Moyen et Extrême Orient, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud qui affichent des taux d’évolution respectifs de +6,23%, +11,69% et +18,93%.

L’aéroport Mohammed V, qui accapare plus de 43% du trafic aérien global, a accueilli 9.732.044 passagers avec une croissance de +4% environ au moment où des performances fortes ont été signées par les aéroports d’Agadir (+24,48%), Marrakech (+20,92%), Fès (+17,33%), Dakhla (+20,23%), Essaouira (+25,38%) et Ouarzazate (+36,94%).

De même, les mouvements d’avions enregistrés dans les Aéroports marocains se sont accrus de +7,77% en s’établissant à 189.784 mouvements et le trafic des avions commerciaux ayant survolé l’espace aérien marocain a connu, en 2018, une hausse de +3,8%, s’établissant à 238.965 mouvements contre 230.131 mouvements enregistrés au titre de l’année 2017.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Europe: Le pétrole s’oriente à la hausse

Les cours du pétrole s'orientaient à la hausse lundi en cours d'échanges européens alors que le géant pétrolier saoudien Aramco a confirmé dimanche sa prochaine entrée en Bourse.