Le spleen des producteurs marocains de tabac

©DR

“Big bang chez les producteurs de tabac”, titre L’Economiste qui nous apprend que la Société Marocaine des Tabacs (SMT) compte revoir sa politique d’achats à partir de la prochaine campagne en septembre.

La SMT qui s’approvisionne auprès de 3500 producteurs locaux, va rompre ses contrats avec pas moins de 1000 tabaculteurs.

Plusieurs raisons sont derrière cette décision. Le quotidien cite notamment le recul de la consommation qui a baissé d’un milliard de tiges sur les 15 milliards consommés par an. Il y a aussi la concurrence du secteur de l’informel et la chute vertigineuse des ventes des marques marocaines au profit de marques étrangères.
Cette mévente du produit local  s’est traduite par un stock de matières premières pour pas moins de huit ans. Autre raison invoquée, la rupture du contrat avec Philip Morris, qui a coûté à la SMT 20% de son chiffre d’affaires.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Agriculture: la Production céréalière en 2018-2019

La production des trois céréales principales est estimée à 52 millions de quintaux durant la campagne agricole 2018-2019.