Sophia Alj dans le classement mondial de « Rest of World »

Sophia Alj joue dans la cour des grands. La co-fondatrice de Chari est classée auprès de grands leaders de la technologie et de l’innovation dans le monde, comme les fondateurs de Binance, Bolt ou encore Shein.

Elle a été identifiée par Rest of World (Row), l’organisation internationale de journalisme à but non lucratif, dans le cadre de son classement mondial Row100 Global tech’s changemakers.

Des leaders technologiques, des innovateurs et des investisseurs aux activistes, Rest of World a identifié 100 personnalités en dehors de la Silicon Valley et dont efforts ont un impact direct sur les pays où ils vivent.

Ainsi, dans son classement, RoW100 rappelle le parcours de Sophia Alj. Elle a été consultante chez McKinsey pendant quatre ans avant de franchir le pas de l’entrepreneuriat en 2019, pour co-fonder Chari avec son mari, Ismael Belkhayat, lui aussi ancien consultant en management.

En seulement trois ans, Chari, la plateforme de commerce électronique interentreprises qui aide les petits détaillants à numériser leurs services, est devenue l’une des principales startups d’Afrique du Nord. RoW100 considère Chari comme étant «largement la première licorne du Maroc».

Sophia Alj a déclaré dans le cadre de ce classement que «Chari tente d’établir une façon de penser complètement nouvelle sur le commerce de détail dans la région. Si les détaillants ne peuvent pas se déplacer, nous nous déplaçons pour eux et leur apportons tout ce qu’ils leur ont commandé».  Sophia Alj et Ismael Belkhayat ont pour objectif de s’ouvrir dans les pays voisins, ainsi que dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest, par expansion organique ou via des activités de fusions et acquisitions.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page