Sécurité sociale: plus de 10 milliards de centimes de dettes pour le secteur de l’enseignement privé

Le secteur de l’enseignement privé marocain semble confronté à sa plus grande crise financière. Plusieurs établissements privés appartenant à des personnes influentes de Casablanca, Rabat, Marrakech et Tanger doivent plus de 10 milliards de dirhams à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. 

Selon le quotidien arabophone Al Massae, les mauvais payeurs ont accumulé à eux seuls des dettes abyssales de plusieurs milliards de centimes.

D’après un responsable de la CNSS, la cause de cette crise financière serait le fruit d’une longue course poursuite de dix ans entre les propriétaires des établissements et la CNSS. La plupart ont évité le délai de paiement ou présenté des raisons « illogiques » pour ne pas effectuer le règlement de leurs dettes. Plusieurs fraudes ont été commises par la comptabilité de ces établissements, et d’autres ont souligné ne pas « connaitre » la différence entre salaire brut et salaire net.

Pris de force, les mauvais payeurs auront jusqu’à la fin du mois pour régler la totalité de leurs cotisations. En cas de défaut de paiement, les retardataires se verront sanctionner par les responsables de la CNSS.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page