Samir: Al Amoudi va injecter 680 millions de dollars

El Amoudi

Corral Petroleum Holding s’est engagé à injecter 680 millions de dollars dans la raffinerie marocaine pour tenter d’éviter la liquidation judiciaire, rapporte l’agence Reuters citant Abdelkebir Tabih, l’avocat de Corral.

L’agence rappelle que le raffineur du royaume a interrompu la production en août en raison de difficultés financières, alors qu’une décision de justice en mars l’avait placé en liquidation.

“J’ai présenté une lettre de Mohammed Al Amoudi adressée au tribunal de commerce, où il annonce son engagement à injecter 680 millions de dollars dans la Samir, a déclaré Abdelkebir Tabih.

La lettre demande une réparation en justice au lieu de la liquidation, a également affirmé Tabih, ajoutant que le tribunal a reporté jusqu’au 18 mai, sa décision pour se prononcer au sujet de l’appel de Corral.

Tabih a par ailleurs rejeté les accusations selon lesquelles Amoudi avait déjà annoncé une augmentation de 1,04 milliard de dollars de capital en septembre et n’a pas réussi à tenir sa promesse.

“Ceci est un engagement auprès du tribunal et non auprès des actionnaires”, a-t-il dit.

La Samir a été aux prises avec les créanciers allant de négociants en pétrole aux banques qui lui réclament des millions de dirhams.

Le gouvernement marocain affirme de son côté que la Samir lui doit 13 milliards de dirhams (1,4 milliard de dollars) d’impôts.
L’administration fiscale a saisi les comptes bancaires de la Samir en août 2015 lorsque la raffinerie a été fermée en raison des poursuites fiscales. Le gouvernement marocain a déclaré que la dette totale de la Samir oscille autour de 44 milliards de dirhams.

Le syndic qui contrôle la Samir depuis la décision du tribunal, envisage de relancer le raffinage de 200.000 barils par jour dans un effort d’attirer des acheteurs au cours du processus de liquidation.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.