Renault sensibilise à bien conduire ensemble

Pour le Groupe Renault, la sécurité de chaque usager a toujours été une priorité. «Notre ambition est de réduire la mortalité et d’anticiper les enjeux de la mobilité du futur», assurent les responsables du groupe au Maroc dont la démarche s’appuie sur l’innovation et la sensibilisation.

Pour le premier axe, Renault fabrique des véhicules toujours plus sûrs pour assurer la sécurité des occupants du véhicule comme celle des autres acteurs exposés aux risques d’accidents routiers.

Le Groupe travaille activement, auprès des pouvoirs publics et des institutions dans le monde, pour améliorer la sécurité routière. C’est à ce titre que le groupe a créé, avec PSA le Laboratoire d’accidentologie et de biomécanique (LAB). Depuis 1969, le LAB est capable d’analyser les enjeux de sécurité à partir des données accidentelles réelles. En ce qui concerne le volet de la sensibilisation, Renault s’est engagé dans la prévention des accidents de la route auprès de la société civile. L’objectif est de sensibiliser toutes les parties prenantes aux dangers de la route pour modifier les comportements sur le long terme.

Au Maroc, le groupe propose aux usagers de la route, depuis 2013, une initiative citoyenne, l’initiative Tkayes («Doucement, fais attention»), basée sur le respect de la vie, le respect de l’autre. L’idée est de créer un nouvel état d’esprit des usagers de la route, plus responsable: le «bien-conduire ensemble».

L’initiative Tkayes s’inscrit dans le respect de la législation nationale en intégrant les directives de la prévention routière internationale. Depuis 2015, le groupe a étendu son dispositif d’éducation et de prévention routière aux écoles et collèges publics de ses zones d’implantation. Ainsi, avec Tkayes School, le Groupe Renault Maroc assoit sur les bancs de l’école la prévention routière.

À ce jour, plus de 40.000 jeunes ont été sensibilisés aux dangers de la circulation routière et aux bons réflexes à adopter.

D’ailleurs, une nouvelle campagne Tkayes School démarrera dans la région de Fahs Anjra ce 18 février et s’étalera sur 3 mois. À noter, par ailleurs, que le groupe travaille à une amélioration technologique continue des systèmes innovants de sécurité active et des équipements de protection, afin de diminuer la gravité des accidents, voire de les éviter. Dans ses véhicules, ceux-ci prennent notamment la forme d’ADAS (Advanced Driver Assistance Systems, ou Systèmes d’aide à la conduite avancés) qui rassurent le conducteur, réduisent les risques d’accident et améliorent la protection des occupants et usagers de la route.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Décès, guérisons, sexe, région… les derniers chiffres sur le Covid-19 au Maroc

64 cas d'infection au coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc dans les dernières 24 heures, portant à 1.184 le nombre total des cas de contamination, a annoncé ce mardi le ministère de la Santé.