Remboursement de la TVA: Benchaâboun fait le point

La problématique du remboursement de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sera résolue d’ici la fin de l’année en cours, a souligné, mardi à Casablanca, le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun.

« La problématique de remboursement du crédit TVA sera dépassée d’ici fin 2019 et nous allons revenir à une certaine normalité dans le fonctionnement de cet impôt », a dit Benchaâboun à l’ouverture du Forum petite et moyenne entreprise (PME), organisé par le groupe Banque populaire sous le thème « relance de l’investissement des PME, des attentes aux solutions ».

Au terme du premier trimestre 2019, l’Etat a remboursé un montant trois fois supérieur à celui de la même période de 2018, a fait savoir le ministre, notant que les 3èmes Assises nationales de la fiscalité, prévues les 3 et 4 mai, vont consacrer la neutralité de la TVA.

Le ministre, qui a passé en revue les différents chantiers et mesures concrètes qui ont été conduits en faveur de la PME, a en outre, qualifié la problématique des délais de paiement d’une « véritable plaie », relevant que « les paiements de l’Administration sont en voie d’être réglés d’une façon quasi-définitive et structurelle. Ces paiements seront inférieurs à 60 jours et baisseront davantage », a-t-il noté.

Et d’ajouter que cette problématique ne doit pas être seulement perçue sous l’angle de l’État et des entreprises publiques.

De son côté, le président directeur général de la banque Centrale Populaire (BCP), Mohamed Karim Mounir, a souligné que ce forum fait suite à la récente rencontre tripartite entre Bank Al Maghrib, le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et la Confédération générales des entreprises du Maroc (CGEM) pour dresser le bilan des mesures déployées et envisager les solutions complémentaires pour faciliter l’accès au financement à la petite et moyenne entreprise (PME).

La thématique retenue, a-t-il poursuivi, est centrale pour tout projet de « développement de notre économie eu égard au rôle moteur dévolu à la PME pour la création des richesses et la mobilisation de l’emploi ».

L’objectif de cet espace d’échange est « d’identifier et évaluer les initiatives de nature à concourir à redynamiser, à court terme, la croissance de la PME marocaine et à lui assurer l’environnement favorable pour ses investissements », a t-il précisé.

Par ailleurs, Karim Mounir a mis en exergue les actions et les efforts de la BCP dans l’accompagnement du développement et de la croissance de la PME tous secteurs d’activités confondus, relevant que le « partenariat historique et privilégié qui lie la banque à la PME est traduit en particulier par des parts de marché en crédit qui dépassent souvent 40% des financements accordés par le secteur bancaire à l’échelle de chaque région ».

Lors de cette rencontre, plus de 400 dirigeants d’entreprises issus des différentes régions du Maroc ont échangé, dans le cadre de deux panels, autour des attentes et des solutions à mettre en œuvre.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

TVA: ce qui va changer en 2020

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a adopté le projet de décret n° 2.19.848 modifiant et complétant le décret n° 2.06.574 promulgué le 10 Dhou al Hijja 1427 (31 décembre 2006) relatif à l'application de la TVA.