Rabat: les personnalités présentes au Symposium international du tourisme

Dans le cadre de ses grandes conférences annuelles, le Conseil du Développement et de la Solidarité CDS, organise le mercredi 11 avril 2018, à l’hôtel La Tour Hassan à Rabat, un Symposium International du Tourisme.

En plus de Mohamed Benamour, Président du CDS, ancien président de la Fédération Nationale du Tourisme -CGEM , Signataire en 2001 au nom du secteur privé, de l’Accord Cadre et de l’Accord d’Application de la vision 2010 , ce Symposium est rehaussé par la participation de Mohamed SAJID, Ministre Marocain du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale , de Luc Chatel, ancien Ministre de l’Education Nationale, ancien Ministre du Tourisme et Porte-parole du Gouvernement Français, de Fathallah Oualalou, ancien Ministre de l’Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme, Signataire au nom du Gouvernement de l’Accord Cadre et de l’Accord d’Application de la vision 2010, ancien Maire de Rabat, ainsi que de plusieurs ministres, ambassadeurs, présidents de régions, hauts responsables et présidents d’établissements publics et privés.

Cette rencontre qui connaitra la participation de plus d’une quarantaine de panelistes, va essayer de mettre la lumière sur le secteur du tourisme comme vecteur du rayonnement du Maroc, ainsi que sur son rôle comme levier d’une croissance forte et inclusive. Les panelistes se pencheront également sur l’examen de l’offre touristique marocaine face aux mutations du secteur, sur les enjeux de la digitalisation du secteur touristique au Maroc ainsi que sur les défis de la mise en œuvre.

En effet, le tourisme est un véritable catalyseur de dialogue et de rapprochement entre les peuples. Il représente de ce fait un formidable vecteur de rayonnement du Maroc à l’international dès lors qu’il contribue au développement de l’image de marque et au renforcement des liens avec le Monde. Le tourisme joue également un rôle clé dans la consolidation du positionnement stratégique du pays, garantissant un lien entre les régions et les pays d’Afrique et de la Méditerranée. En ce sens, il représente un véritable enjeu géopolitique pour le Royaume.

D’un autre coté, le tourisme est un moteur de l’économie mondiale, générant plus de 10% du PIB et près d’1 emploi sur 10 à l’échelle mondiale. Secteur clé de l’économie marocaine, le tourisme reste la première source en devises du pays avec prés de 70 milliards de dirhams en 2017, il est le deuxième contributeur au PIB national et le deuxième créateur d’emplois. Face à un contexte national marqué par une balance commerciale déficitaire et un taux de chômage de près de 10%, la dynamique engagée pour le développement du secteur aura un impact direct sur le développement économique de l’ensemble du territoire notamment en matière de création d’emplois, de participation à l’équilibre de la balance des paiements et de création de la valeur ajoutée .

De plus, Le tourisme est un secteur en plein essor: 2 milliards de touristes prévus en 2030, avec une compétition accrue des destinations. L’accroissement rapide de la demande s’accompagne d’une évolution constante des attentes et des comportements des voyageurs. Dans un environnement international où l’offre touristique est abondante, l’expérience «voyageur » constitue un critère stratégique dans le choix de la destination touristique. Les efforts fournis doivent cibler l’ensemble de la chaine de valeur touristique afin de permettre une adaptation constante de l’offre touristique marocaine aux meilleurs standards internationaux.

Cependant, force est de constater que le tourisme est aujourd’hui fortement impacté par l’évolution des outils, des usages et des contenus numériques. Chaque étape du parcours du touriste est transformée par une utilisation croissante d’Internet. Ainsi, selon l’Observatoire Marocain du tourisme, 90% des touristes ont déjà eu recours à internet pour réserver un hébergement.

L’évolution rapide des comportements des consommateurs remet en cause le modèle traditionnel de l’industrie du tourisme et contraint les professionnels du secteur à une mise à niveau digitale afin de rester compétitifs. L’accompagnement des acteurs nationaux à la mise en place de stratégies digitales efficientes et un enjeu clé du développement du secteur.

Aussi ,face à la transversalité et à la multiplicité des acteurs liés à la mise en œuvre de la vision stratégique du Tourisme, la gouvernance est un enjeu majeur de développement du secteur. La concrétisation de la vision 2020 appelle à un renforcement de la mobilisation en faveur du secteur. Celle-ci devra impliquer l’ensemble des acteurs clé du secteur et notamment les Régions, qui deviennent un acteur majeur du développement touristique dans leur territoire. Ainsi, le dispositif de gouvernance renouvelé, devra consacrer la transversalité du secteur du tourisme ainsi que la nécessité d’un dialogue continu avec les régions et le secteur privé.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page