Ce qu’il faut savoir sur la British International School de Casablanca

La British International School de Casablanca (BISC) a ouvert ses portes en septembre 2017 pour accueillir ses premiers élèves à la crèche et au primaire.

Si les murs de l’école ont presque un an, le programme pédagogique Cambridge que suivent les élèves de la BISC (issu de Cambridge University) existe lui depuis 160 ans. “C’est un programme pédagogique reconnu, testé et approuvé mondialement et qui est dans une constante amélioration pour donner les meilleures stratégies d’apprentissage aux enfants”, a déclaré au micro de Le Site Info, Mounia Hammouda, directrice marketing de la BISC.

Bâtie sur une superficie de près de 2 hectares à Bouskoura, la BISC accueille actuellement 150 élèves de 14 nationalités différentes aux niveaux “maternelle” et “enseignement primaire”. L’école, qui est dotée d’un important système de sécurité (caméras, vigiles), comporte trois grands bâtiments dédiés à l’enseignement et un autre qui fait office de bibliothèque. La BISC, qui peut accueillir jusqu’à 1800 élèves, dispose également d’un gymnase, d’un auditorium d’une capacité de 250 places, d’un terrain de football, d’un autre de basket-ball, ainsi que d’une piscine semi-olympique de 25 mètres.

A la cantine, les plats sont préparés par des Chefs, “l’équivalent d’un 5 étoiles”. Pour le collège, il sera ouvert à la prochaine rentrée scolaire (2018-2019). Le lycée, lui, est prévu pour l’année scolaire 2019-2020. Comme l’explique Mounia Hammouda, la BISC “y va petit à petit…notre force réside dans notre corps pédagogique. Nos infrastructures contribuent à notre excellence”.

Le programme pédagogique Cambridge, que suivent les élèves de la BISC et qui est enseigné par des professeurs britanniques (excepté ceux de l’arabe, du français et de éducation islamique), s’articule autour de trois pôles. A savoir: l’éducation, le sport et les arts. Au sein de la BISC, le sport et l’art ne sont pas un divertissement mais des matières qui sont bel et bien notées. Il y a également une matière créée par Cambridge et qui a pour but d’outiller les enfants à la culture générale pour être à jour sur ce qui se passe dans le monde, que ce soit en politique, économie ou sport, et qui est la “Cambridge Global prospective”.

Dans sa démarche pédagogique, les professeurs doivent s’assurer, à chaque fin de cours (8h-16h), que chaque élève a bien assimilé le cours. Dans le cas contraire, le professeur est dans l’obligation de revoir avec l’élève le cours en question de 16h à 17h. Cela, gratuitement! Si les professeurs ont des comptes à rendre quotidiennement à la direction de la BISC au sujet du niveau des élèves, c’est le cas aussi de l’école qui est auditée par le COBIS (organisme certificateur mis en place pour assurer et garantir la qualité pédagogique de tous les British School dans le monde).

La BISC, qui compte 300 BIS dans le monde, permet aux enfants de créer un réseau international avec d’autres élèves dans d’autres British School, à travers des activités organisées conjointement, afin de créer un “réseau d’élite”, nous explique la directrice marketing.

La BISC insiste aussi sur l’importance de “valoriser l’identité marocaine” auprès de ses élèves (marocains et étrangers). “Il est primordial pour nous que les enfants marocains soient fiers de qui ils sont”. D’ailleurs, l’école organise plusieurs projets de sensibilisation, tout le long de l’année scolaire, qui ont pour but la valorisation de l’identité marocaine. Comme par exemple, “The moroccan festival” où les enfants portent des costumes traditionnels marocains, montent dans la “Amaria”, et s’initient au “henné”. “C’est magnifique de voir des enfants de toutes les nationalités participer à cet événement. Ce sont nos futurs ambassadeurs de la tradition et de la culture marocaine”, a conclu Mounia Hammouda.

A noter que la British International School de Casablanca prévoit d’ouvrir d’autres écoles à Rabat, Tanger et Marrakech.

Plus de détails sur le site de la British School.

Khadija Khettou

 

Suggestions d’articles

La réaction de Clarence Seedorf après Maroc-Cameroun

le Maroc s’est imposé vendredi 16 novembre au complexe Mohammed V de Casablanca face au Cameroun.