Prix du pétrole, baril de Brent…les dernières données

Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d’échanges européens, après deux séances consécutives de baisse, les investisseurs restant prudents dans un contexte de guerre commerciale et d’offre abondante.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 61,06 dollars à Londres, en hausse de 0,25% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI pour décembre, dont c’est le dernier jour de cotation, grappillait 0,14% à 55,29 dollars.

Depuis le début de la semaine, le Brent et le WTI ont cédé 3,57% et 4,21%.

Les investisseurs se soucient de la position russe en amont du prochain sommet de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) début décembre à Vienne.

Les acteurs du marché attendent aussi les chiffres sur les stocks de pétrole aux Etats-Unis, publiés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA).

Selon la médiane d’un consensus établi par l’agence Bloomberg, les analystes s’attendent à une hausse des stocks de brut de 1,5 million de barils, de même qu’à une hausse de 750.000 barils pour ceux d’essence et à une baisse de 1 million pour les autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), pour la semaine achevée le 15 novembre.

sz

Articles similaires

Suggestions d’articles

Prix du pétrole: situation stable, mais attention aux nouvelles taxes de Washington

Les prix du pétrole se stabilisaient mardi au cours des échanges européens, dans un marché digérant l'accord de l'Opep, mais restant prudent à quelques jours de la date limite fixée par Washington avant l'introduction de nouvelles taxes à l'égard de la Chine.