Pour Jouahri, le Maroc « ne connaît pas une stagflation »

Le Maroc ne connaît pas actuellement une situation de stagflation, a assuré, ce mardi à Rabat, le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.

Le Royaume ne traverse pas une période de stagflation, « au contraire, nous sommes dans une phase de pression inflationniste qui se confirme », a expliqué Jouahri lors d’un point de presse tenu à l’issue de la première réunion du Conseil de BAM de l’année 2022.

La pression inflationniste se fait sentir, qu’il soit dans les pays développés ou les pays émergents, a-t-il ajouté, mettant en relief la trajectoire haussière de l’inflation qui est passée de 1,4% à en 2021 à un taux prévu de 4,7% en 2022.

L’année 2022 est marquée par l’inflation importée, a-t-il fait observer, estimant nécessaire de procéder à une actualisation plus fréquente de l’indice des prix à la consommation (IPC) en cette conjoncture.

Par ailleurs, le Wali de Bank Al-Maghrib a expliqué le maintien d’une politique monétaire accommodante par une croissance économique atone qui a ralenti, suite au repli de la valeur ajoutée agricole. Le maintien du taux directeur à 1,5% est motivé également par le retour prévu de l’inflation à des niveaux modérés en 2023, a-t-il fait remarquer.

Compte tenu des incertitudes qui entourent les développements géopolitiques liés à la situation en Ukraine et leurs implications éventuelles aux niveaux international et national, Jouahri a souligné que la Banque centrale continuera d’assurer un suivi étroit de l’évolution de la conjoncture économique et financière et procédera à une actualisation régulière de ses prévisions et de ses analyses.

AK


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page