PLF 2019: un nouveau pas a été franchi

La Chambre des représentants a approuvé la première partie du projet de loi de finances (PLF 2019).

La Chambre des représentants a approuvé à la majorité, lors d’une réunion plénière jeudi soir, la première partie du projet de loi de finances (PLF 2019).

Au cours de cette séance, 188 députés ont voté pour la première partie du projet alors que 102 l’ont rejetée.

Une série d’amendements de portée sociale ont été adoptés par la Commission des finances et du développement économique de la première Chambre à l’issue de l’examen de la première partie du PLF 2019.

Ils portent sur la création de 114 postes supplémentaires en vue de régulariser la situation de 50 professeurs agrégés et 64 enseignants en cycle secondaire qualifiant, lauréats des Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation. En outre, 200 postes budgétaires seront réservés aux personnes à besoins spécifiques.

Il s’agit également de l’exonération des chaises roulantes, des vélos, des véhicules et équipements destinés aux personnes handicapées, de l’exonération de la TVA avec droit de remise pour les traitements de la méningite, de l’augmentation des taxes intérieures de consommation sur les boissons gazeuses et non gazeuses contenant 50% du sucre.

Toujours au volet social, Le PLF 2019 réserve un budget de 96 milliards de dirhams aux secteurs de l’enseignement et de la santé.

Le projet table sur un taux de croissance de 3,2%, un taux d’inflation contenu à moins de 2% et un déficit budgétaire de 3,3%. Il prévoit aussi d’assurer la stabilité des équilibres financiers à travers le maintien du déficit à 3,3%.

La chambre poursuivra vendredi l’examen de la deuxième partie du PLF 2019, avant de voter le texte en son intégralité.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Après la décision du Maroc, des pays expriment leur intérêt pour la CAN 2019

Le Maroc a annoncé qu'il ne se portera pas candidat à l'organisation de la CAN 2019.