Maroc: les boissons sucrées seront davantage taxées en 2019

La première partie du projet de loi de finances (PLF 2019) vient d’être adoptée par la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, après que 24 députés ont voté pour alors que 13 l’ont rejetée.

Les groupes parlementaires de la majorité et l’opposition ont présenté près de 221 amendements, dont certains ont reçu l’aval de l’Exécutif. Ces propositions ont porté notamment sur les taxes douanières, la taxe intérieure de consommation et l’impôt sur les sociétés.

Un amendement portant sur l’augmentation de 50% de la TIC (taxe intérieure de consommation) sur les boissons sucrées a été voté à l’unanimité. Les boissons dont la teneur en sucre est égale ou supérieure à 5 g/par 100 mL sont ainsi concernées. Une décision qui vise à “protéger la santé publique” et “réduire la propagation du diabète”.

A noter par ailleurs que le PLF 2019 table sur un taux de croissance de 3,2%, un taux d’inflation contenu à moins de 2% et un déficit budgétaire de 3,3%. Il prévoit aussi d’assurer la stabilité des équilibres financiers à travers le maintien du déficit à 3,3%.

Lire aussi: Maroc: le gouvernement refuse d’augmenter la taxe sur l’alcool

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Service militaire: une fausse rumeur emballe de nouveau la Toile

Décidément, les rumeurs ont la vie dure.