Parlement: après les directives royales, la réforme des CRI adoptée

La Chambre des représentants a adopté à l’unanimité, lors d’une séance plénière mercredi, le projet de loi 47.18 portant réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI) et création des commissions régionales unifiées d’investissement.

Présenté par le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, le projet vient accompagner les efforts soutenus déployés par le roi Mohammed VI en vue de promouvoir l’investissement et soutenir l’entreprise, ainsi qu’en application des Hautes directives royales visant à accélérer la réforme des CRI.

Le ministre a également souligné que l’exécutif a œuvré à l’élaboration d’un projet de réforme intégré dans ce domaine qui a été présenté par le chef du gouvernement au roi le 19 avril 2018, soulignant que ce projet a reçu la Haute approbation royale qui permettra sa mise en œuvre sur le terrain durant les années 2018 et 2019.

Cette réforme repose sur trois axes principaux, à savoir la restructuration des CRI, la création d’une commission régionale unifiée de l’investissement et la simplification des procédures et mesures relatives aux dossiers d’investissement sur les plans régional et central, a-t-il précisé.

Le projet de loi est destiné à mettre en œuvre la réforme des CRI à travers une série de dispositions et de mécanismes dont l’objectif est de faire des centres régionaux de l’investissement un levier fondamental de promotion et d’attractivité de l’investissement, de développement et d’accompagnement des entreprises de sorte à les mettre au service de la création de la richesse et d’emplois, a-t-il poursuivi.

Il apporte aussi une série de nouveautés portant sur la restructuration des CRI en ce sens qu’ils seront transformés en établissements publics dotés de la personnalité morale et de l’autonomie financière, avec des conseils d’administration ouverts sur les différents acteurs régionaux dans les secteurs public et privé. Les Centres devront disposer d’une structure organisationnelle moderne et développée, à travers la création de deux pôles principaux : le pôle “Maison de l’investisseur” et le pôle “Encouragement de l’investissement et l’offre territoriale”, a précisé M. Laftit.

Les CRI devront accompagner les Petites et moyennes entreprises (PME) et les très petites entreprises, surtout celles en difficulté, tout en contribuant, aux côtés des acteurs régionaux concernés, à l’effort de stimulation de l’économie régionale et à la commercialisation de l’offre territoriale, à l’amélioration de l’attractivité de la région et à la valorisation de ses potentialités.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: nomination à une haute fonction ce jeudi

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a approuvé une proposition de nomination à une haute fonction