Nadia Fettah Alaoui : « il va y avoir des changements en 2023 »

Le Projet de Loi de Finances (PLF 2023) a eu l’approbation de 60 de ses amendements (sur un total de 105), lors de la séance plénière qui lui a été consacrée ce lundi à la Chambre des représentants à Rabat.

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, indique que l’on devrait s’attendre à de nombreuses réformes fiscales pour l’année à venir.

Le projet de loi des finances (PLF) de l’exercice 2023 consacre la mise en place par le gouvernement de ses engagements du programme gouvernemental, conformément aux Hautes Orientations Royales et au nouveau modèle de développement (NMD), a souligné, lundi à Rabat, la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah. S’exprimant lors d’une séance plénière à la Chambre des conseillers, la ministre a indiqué que la préoccupation majeure du gouvernement est de préserver le pouvoir d’achat des citoyens et limiter les effets de l’inflation importée sur leur vie quotidienne.

Mme Fettah a également affirmé que le PLF-2023 est le premier projet qui porte la touche politique du gouvernement actuel et reflète sa vision politique pour faire face aux différents défis s’articulant autour de trois grands axes.

Il s’agit, a poursuivi la ministre, premièrement de consacrer les bases de l’État social, à travers la réforme du système de soutien et l’orienter vers le chantier de généralisation de la protection sociale, parallèlement à l’institutionnalisation du dialogue social et la qualification du secteur de la santé, et les secteurs de l’éducation et de la formation de tous les niveaux. Deuxièmement, le renforcement de l’investissement productif pour le développement et les postes d’emploi, tout en se focalisant sur les secteurs stratégiques en renforçant la sécurité énergétique et alimentaire du Royaume face aux crises sanitaire géostratégique, et climatique émergentes, a-t-elle fait observer.

Pour le troisième axe, il est question d’aller en avant dans la réforme de notre système fiscale, tout en maitrisant les équilibres macroéconomiques pour pérenniser les réformes sociétales et de développement lancés au Maroc.

Elle a, en outre, souligné que la réalisation de ces transformations majeures qui investissent dans le cumul et les acquis de plus de 20 ans, demeure le premier critère qui définit les choix du PLF-2023.

Vignette: propriétaires de voitures ayant plus de 10 ans, ceci vous concerne (DGI)






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page