Maroc: un guide anti-corruption pour les acteurs du domaine financier

Bank Al-Maghrib (BAM), l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) et l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) ont élaboré, en partenariat avec l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC), un guide anti-corruption destiné aux acteurs du domaine financier.

Ce guide vise à exposer les concepts de base liés à la corruption pour démystifier le phénomène et permettre aux acteurs du secteur financier d’en appréhender les différentes dimensions, à mettre en exergue les composantes clés d’un dispositif anti-corruption pouvant être déployées au sein d’une entreprise opérant dans le secteur financier marocain et à identifier quelques facteurs de succès pour une stratégie efficace en la matière. Il fait suite à une série d’actions de formation et de sensibilisation menées au profit de l’ensemble des acteurs du secteur financier.

Ledit guide, qui ne remplace pas la réglementation en vigueur, mais a pour objectif d’en faciliter la compréhension et la mise en œuvre, cible les entreprises du secteur financier dans l’ensemble de ses composantes, notamment les établissements de crédit et de paiement, les intervenants du marché des capitaux et du secteur des assurances et de la prévoyance sociale. Il s’inscrit dans le cadre de la promotion de la culture de probité au sein dudit secteur.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la feuille de route pour l’année 2021, relative à la mise en œuvre de la convention de coopération pour la prévention et la lutte contre la corruption dans le secteur financier. Cette convention, rappelons-le, a été signée en novembre 2019, entre BAM, l’AMMC, l’ACAPS et l’INPPLC.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page