Maroc: 84% de touristes récupérés en 2022

La ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a indiqué lundi que le Maroc a réussi à récupérer près de 84% de touristes au cours de l’année 2022 par rapport à 2019, soit 11 millions de voyageurs.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur le secteur touristique, Ammor a souligné l’engouement touristique important qu’à connu le Maroc avec la récupération de 84% des voyageurs, à l’heure où le taux de recouvrement mondial ne dépasse pas les 65%, notant que les recettes touristiques se sont établies à 81,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre, soit un taux de recouvrement de 112%.

Pour ce qui est du tourisme interne, Amour a relevé que le taux de reprise dépasse les 101% par rapport à 2019, s’attendant « à une reprise croissante, surtout après le rayonnement qu’a connu le Maroc lors de la Coupe du monde au Qatar ».

Et d’ajouter que ce résultat revient à l’approche sage adoptée par le Royaume dans la gestion de la crise sanitaire, sous le leadership visionnaire du roi Mohammed VI.

Ammor a également souligné l’importance de l’appui apporté par l’Etat dans le cadre du plan d’urgence de soutien au secteur touristique, d’une valeur de 2 MMDH, en plus du processus de promotion et de commercialisation, de garantie des vols à destination du Maroc, et de la pleine implication des professionnels et autres partenaires.

Dans ce cadre, la ministre a rappelé qu’une étude a été réalisée, en coordination avec l’Office national marocain du tourisme, afin d’œuvrer pour la mise en place de fondamentaux pour le développement durable du tourisme interne en encourageant l’investissement dans le produit touristique le plus demandé par les touristes marocains, et en renforçant la promotion du produit national, en plus de la coordination avec le ministère en charge de l’éducation nationale pour ce qui est des vacances régionales.

S’agissant de l’incitation à l’investissement et de la mise à disposition de ressources financières, Ammor a poursuivi : “Nous avons réorienté l’intervention de la Société marocaine d’ingénierie touristique vers l’encouragement de l’investissement public et privé, et le développement de partenariats dans différentes régions du Royaume”, notant que des appels d’offres ont été lancés dans les régions Souss-Massa, et Guelmim-Oued Noun en matière d’appui aux très petites, petites, et moyennes entreprises (TPME) avant la généralisation de ce processus pendant l’année en cours.

Le ministère a mis en place une banque de projets pour le divertissement afin d’encourager la création de petites et moyennes entreprises et de relancer le tourisme local, a soutenu Ammor, ajoutant qu’en plus du budget alloué au ministère, d’importantes ressources supplémentaires sont adoptées, lesquelles concernent quatre axes.

Ces axes portent sur la nouvelle Charte de l’Investissement, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement, avec la contribution du secteur privé et autres partenaires dont les collectivités locales, a fait savoir la ministre, assurant que le département œuvre en coordination avec le ministère de l’Économie et des Finances pour mobiliser des ressources financières supplémentaires en cas de nécessité pour mettre en œuvre l’ensemble des projets de la nouvelle feuille de route du secteur.

S.L.

Visas Schengen: la mise en garde de l’ambassade de France au Maroc (VIDEO)






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page