Marché du travail: la situation au Maroc (Enquête)

Cinq régions du Royaume abritent 72,1% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Dans le détail, la région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,3% d’actifs, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (13,3%), de Marrakech-Safi (13,2%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,9%) et de Fès-Meknès (11,5%), précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché du travail au troisième trimestre 2021.

Trois régions affichent des taux d’activité plus élevés que la moyenne nationale (45,1%), à savoir Tanger-Tétouan-Al Hoceima (50,9%), Casablanca-Settat (47,7%) et Marrakech-Safi (46%), ajoute la même source. En revanche, les taux les plus bas sont enregistrés dans les régions de l’Oriental (42,1%), de Souss-Massa (41,2%) et de Drâa-Tafilalet (40,9%).

Par ailleurs, la note fait ressortir que presque sept chômeurs parmi dix chômeurs (69,6%) sont concentrés dans cinq régions. Il s’agit de Casablanca-Settat, qui vient en première position, avec 24,2% de chômeurs, de Rabat-Salé-Kénitra (12,9%), de Fès-Meknès (12,8%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10,1%) et de l’Oriental (9,6%).

Les taux de chômage les plus élevés sont observés dans les régions du Sud (19,2%) et de l’Oriental (17,4%). Avec moins d’acuité, trois autres régions dépassent la moyenne nationale (11,8%) à savoir Fès-Meknès (13,2%), Casablanca-Settat (12,8%) et Drâa-Tafilalet (12,5%). En revanche, les régions de Marrakech-Safi (7,7%), de Béni Mellal- Khénifra (10%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10%) enregistrent les taux les plus bas.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page