Marché de l’emploi au Maroc: ce qu’il faut retenir de l’enquête du HCP

Voici dix points clés de la note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) relative à la situation du marché du travail au 1er trimestre 2022:

1. L’économie marocaine a perdu 58.000 postes d’emploi au niveau national, résultat d’une création de 40.000 emplois rémunérés et d’une perte de 98.000 emplois non rémunérés.

2. Le secteur des « services » a créé 85.000 emplois, celui des « BTP (bâtiment et travaux publics) » 29.000 et de l' »industrie » 13.000, alors que l' »agriculture, forêt et pêche » a perdu 183.000 emplois.

3. Avec une baisse de 68.000 chômeurs, dont 52.000 en milieu urbain et de 16.000 en milieu rural, le volume du chômage a atteint 1.466.000 personnes au niveau national.

4. Le taux de chômage est passé de 12,5% à 12,1% au niveau national, de 17,1% à 16,3% en milieu urbain et de 5,3% à 5,1% en milieu rural.

5. Le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans a augmenté de 32,5% à 33,4%.

6. Le taux de chômage des diplômés a enregistré une baisse de 0,9 point à 18,9%.

7. La population active occupée en situation de sous-emploi a atteint 987.000 personnes. Le taux de sous-emploi a stagné à 9,2% au niveau national.

8. Cinq régions abritent 72,3% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus. Casablanca-Settat (22,2% d’actifs), Rabat-Salé-Kenitra (13,4%), Marrakech-Safi (13%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (12,1%) et Fès-Meknès (11,6%).

9. Presque trois quarts des chômeurs (73,2%) sont concentrés dans cinq régions. Casablanca-Settat (26,8% de chômeurs), Fès-Meknès (14%), Rabat-Salé-Kénitra (11,6%), l’Oriental (11,0%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,7%).

10. Les taux de chômage les plus élevés sont observés dans l’Oriental (20,2%) et les régions du Sud (19,6%).

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page