Malgré le blocus, Qatar Airways se maintient au top

©DR

Les résultats annuels de Qatar Airways confirment la détermination et l’engagement de la compagnie aérienne à croître dans les années les plus difficiles durant deux décennies.

Qatar Airways a publié son rapport annuel pour l’exercice 2017/2018, l’année la plus difficile de l’histoire de la compagnie aérienne. Grâce à ses résultats financiers, Qatar Airways a démontré sa force, ses opérations robustes et sa capacité à faire face aux défis et aux adversités. Le total des revenus et du résultat d’exploitation a augmenté de 7, 22% en glissement annuel, tandis que la croissance des sièges par kilomètre a augmenté de 9, 96%.

Ce faible pourcentage de recettes est le résultat du blocus illégal imposé à l’État du Qatar depuis le 5 juin 2017, la proportion de sièges occupés sur les vols de départ étant de 19%. Les ventes de fret aérien ont enregistré une croissance significative de 34,40% par rapport à la capacité de fret (tonnes disponibles au kilomètre), qui a augmenté de 13,95% en glissement annuel.

Le groupe a réalisé une marge bénéficiaire (avant déduction d’intérêts, impôts, amortissements et loyers) d’un taux de 23 pour cent à 9.714 milliards de riyals qataris, en baisse de 1,759 milliards de riyals qataris de l’an dernier, en raison de la distance de vol augmentée depuis le blocus illégal de l’État du Qatar, et la perte de sièges abandonnés par les pays du blocus.

Dans le cadre de ses efforts pour surmonter la fermeture de 18 destinations en raison du blocus illégal, Qatar Airways a ouvert 14 nouvelles destinations au cours du dernier exercice (24 destinations à ce jour). L’ouverture de nouvelles destinations et les coûts qui en résultent, tels que la présence accrue sur ces nouveaux marchés, ont entraîné une perte nette de 252 millions de QR. Malgré tout ce qui précède et avec des flux de trésorerie opérationnels positifs, la trésorerie du Groupe demeure forte avec 13,312 milliards de riyals qataris.

Akbar Al Baker, Président Directeur Général de Qatar Airways Group, a affirmé qu’« il ne fait aucun doute que l’année dernière était pleine d’agitation suite à l’annonce du blocus illégal sur l’Etat du Qatar, ce qui a eu un impact négatif sur nos résultats financiers annuels. Cependant, je suis heureux de dire que grâce à une réaction rapide et une planification appropriée pour faire face à la crise par le groupe, et en fondant nos solutions pour offrir le meilleur aux voyageurs, et grâce aux efforts déployés par nos employés, nous avons pu réduire de manière considérable les effets du blocus, défiant ainsi la volonté des pays voisins qui ont cru que ce blocus aurait des effets négatifs importants sur nous ».

La réaction rapide et stratégique de Qatar Airways au moment de l’annonce par les pays du blocus de la fermeture de l’espace aérien devant ses vols, le 5 juin, 2017, a mis le Qatar en position de force, lui permettant ainsi de récupérer rapidement des effets de l’atteinte à la souveraineté de l’Etat.

En dix semaines à partir de la date du blocus, le transporteur national de l’Etat du Qatar a lancé des vols directs à Sohar, Prague et Kiev, et a renforcé le nombre de vols vers d’autres destinations, ce qui a contribué de manière significative à minimiser les effets de la suspension des vols exclusivement à 18 destinations régionales dans les pays du blocus.

Qatar Airways a lancé un total de 24 nouvelles destinations depuis le début du blocus avec l’expansion du réseau et des destinations à plus de 150 à travers le monde, et a poursuivi ses plans de croissance et d’expansion en Europe et en Asie.

A la lumière de cette tension politique, Qatar Airways a prouvé au monde en six semaines seulement que le blocus n’a pas réussi à atteindre ses objectifs ni à porter préjudice à la croissance du transporteur aérien. Pour preuve, Qatar Airways a remporté, pour la quatrième fois, le Prix de la «Meilleure compagnie aérienne dans le monde» en moins de dix ans seulement, le prix de la «Meilleure classe d’affaires au monde», la «Meilleure compagnie aérienne au Moyen-Orient» et le «Meilleur salon de passagers de première classe au monde».

Au cours de cette année de turbulences, Qatar Airways n’a pas dévié de sa stratégie ni de sa vision, qui repose sur la croissance et le développement continue afin d’offrir aux passagers la meilleure expérience de voyage qu’ils peuvent vivre à chaque fois qu’ils prennent Qatar Airways. Le transporteur national de l’Etat du Qatar a prouvé son leadership de l’aviation mondiale en termes de disponibilité des nouveaux avions pour les voyageurs. En effet, Qatar Airways est devenue la première compagnie aérienne dans le monde à avoir reçu le nouveau Airbus A350-1000 au mois de février 2018. Elle a également ajouté 20 nouveaux avions à sa flotte, ce qui porte à 213 le nombre d’appareils desservant diverses destinations (au 31 mars 2018).

Au cours de cette année, le groupe Qatar Airways a continué d’élargir son portefeuille de placements pour inclure une participation de 9,94 pour cent dans Cathay Pacific, qui a été augmentée plus tard pour atteindre les 9,99 pour cent, en plus de la valeur de l’action de 49 pour cent dans la AQA Holding Company, la société mère de Meridiana fly qui a été relancée au mois de février dernier sous le nom «Air Italy».

Avec l’approche «business as usual» pendant le blocus, Qatar Airways a également continué à investir dans le sponsoring sportif, qu’elle considère comme la plate-forme idéale pour rassembler des gens de tous les coins du globe. Le sponsoring du groupe Qatar Airways avec la FIFA reste le cœur de son portefeuille de parrainage et est complété par l’ajout de partenariats sportifs avec le Bayern München AG, AS Roma et Boca Juniors. Ces parrainages renforcent l’engagement de la compagnie aérienne à exploiter le sport comme moyen de relier les passagers à travers son réseau mondial.

Suggestions d’articles

Une dispute tourne au meurtre près de Mohammedia

La victime est un mineur.